DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Davos : Bolsonaro défend son "nouveau Brésil"

Davos : Bolsonaro défend son "nouveau Brésil"
Taille du texte Aa Aa

Alors que le forum économique mondial s'ouvre au cœur des Alpes suisses, un président tient à profiter de l'occasion pour présenter son pays nouvelle version.

Jair Bolsonaro, fraîchement élu au Brésil, jongle entre populisme et libéralisme, promettant de faire du Brésil un partenaire commercial de premier choix.

Un objectif indissociable de la lutte contre la corruption qui gangrène son pays :

"Sans aucun doute, le ministre de la Justice Sergio Moro est un homme que vous connaissez bien. Il a été chargé de lutter contre la corruption après avoir été promu au poste de ministre de la Justice et de la Sécurité", a déclaré le président brésilien dans son discours inaugural."Il a désormais tous les moyens de tracer l'argent pour poursuivre la corruption et lutter contre le crime organisé. En œuvrant à la modification de la législation existante et en l'améliorant, nous sommes convaincus que nous atteindrons notre objectif."

Le chef d'état d'extrême droite a assuré que l'environnement et les efforts de développement devaient "avancer main dans la main". La déclaration est quelque peu inhabituelle pour ce climato-sceptique assumé, qui a cependant garanti que "la gauche ne s'imposerait pas" en Amérique latine.

"Vous pouvez être sûrs qu'à la fin de mon mandat, grâce à notre équipe dirigée par le ministre de l'Economie Paulo Guedes, le Brésil se trouvera dans les 50 meilleurs pays avec lesquels faire du commerce", a-t-il conclu.