DERNIERE MINUTE

Le gouvernement français veut éliminer les substances toxiques dans les couches

Le gouvernement français veut éliminer les substances toxiques dans les couches
Taille du texte Aa Aa

Faire porter des couches aux bébés sera-t-il bientôt un geste à bannir ? Des substances chimiques potentiellement dangereuses ont été retrouvées dans la totalité d’entre-elles.

Des parfums (butylphényl méthyle propional et hydroxyisohexyl 3-cyclohexène carboxaldéhyde) au pouvoir hautement allergisant, mais aussi, des résidus de chlore, liés, au blanchiment des couches.

Pour son expertise, l'Anses (l'Agence française de sécurité sanitaire) a évalué le risque potentiel "dans des conditions d'usage réalistes". "On calcule une quantité absorbée en fonction du temps de port de couche, du nombre de couches portées par les bébés, jusqu'à 36 mois, et on compare à des valeurs toxicologiques de référence pour chacune des substances", explique Gérard Lasfargue, directeur général adjoint de l'Agence.

Si l’Agence de sécurité sanitaire assure qu’il n’y a pas de danger immédiat, le gouvernement prend le problème au sérieux et a convoqué ce mercredi plusieurs industriels de la couche pour éliminer, à terme, les substances incriminées.

"Il est évidemment que nous ne tolérerons pas que ça dure pendant des mois et des mois", a souligné Agnès Buzyn, évoquant un délai de "quelques mois", peut-être "six mois" pour qu'ils changent leur processus de fabrication et réduisent ces produits potentiellement toxiques.

En France, 95% des bébés portent des couches jetables : 4 300 en moyenne, au cours de leurs premières années.

Avec AFP

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.