DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brésil : un deuxième barrage menace de céder

Brésil : un deuxième barrage menace de céder
Taille du texte Aa Aa

Une alerte a été lancée dimanche matin à Brumadinho, dans le sud-est du Brésil, face au risque d'une rupture imminente d'un second barrage, après la catastrophe de vendredi qui a déjà fait au moins 37 morts et 300 disparus.

Conséquence de cette nouvelle alerte : les recherches des survivants, qui auraient dû reprendre dans la matinée, ont été suspendues.

L'alerte a semé la panique chez tous les rescapés de la tragédie de Brumadinho qui ont été invités à se réfugier sur les collines avoisinantes par crainte d'une nouvelle submersion.

Vendredi, en quelques minutes, la vallée a été engloutie par des millions de tonnes de boues minières qui se sont répandues sur plusieurs dizaines de kilomètres carrés.

Les secouristes ont retrouvé plus tard un autocar destiné aux salariés de la mine totalement englouti, avec plusieurs corps sans vie à l'intérieur.

Samedi matin, le président brésilien a survolé la zone à bord d'un hélicoptère militaire. Il a réclamé justice pour toutes les victimes et une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les responsabilités et les circonstances de ce drame.

En 2015, à 120 km de Brumadinho, une catastrophe similaire avait causé la mort de 19 personnes et provoqué d'immenses dégâts environnementaux. Des centaines de kilomètres carrés avaient été submergés par un tsunami de boue, qui avait traversé deux États brésiliens et s'était répandu sur 650 kilomètres jusqu'à l'océan Atlantique à travers le lit du fleuve Rio Doce, l'un des plus importants du Brésil.

La même compagnie minière avait été mise en cause mais l'enquête n'a toujours pas abouti.

Avec Agences