DERNIERE MINUTE

Le risque des travailleurs pauvres dans l’UE

Le risque des travailleurs pauvres dans l’UE
Taille du texte Aa Aa

Jose et Eeva-Marie font partie de ces 113 millions de personnes menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'Union européenne. A Bruxelles ils ont raconté leur histoire devant le Parlement européen. "Je vivais au Costa Rica et j'ai dû revenir en urgence en Espagne car mon frère était malade et il est mort peu de temps après mon arrivée. J'ai dû attendre un an de présence en Espagne pour pouvoir demander des aides sociales", explique cet Espagnol aux cheveux grisonnants.

Les travailleurs représentent 9,6% des personnes susceptibles d'être touchées par la pauvreté, soit 32 millions d'Européens. Eeva-Marie est chercheure à l'université à temps partiel. Elle insiste en particulier la progression des inégalités. "En Finlande les personnes riches ont des allègements fiscaux et dans le même temps on coupe les bénéfices des plus pauvres. Mes amis et mes proches m'ont aidé et cela m'a permis de ne pas avoir des problèmes plus difficiles", précise la jeune femme.

Ces témoignages seront intégrés dans le rapport annuel du Réseau européen de lutte contre la pauvreté (EAPN). L'organisation pointe plusieurs situations qui peuvent mener vers l’exclusion sociale: un faible salaire, des contrats précaires, des problèmes pour se loger ou encore l'augmentation des prix alimentaires, des soins de santé et de l'énergie. "Nous avons besoin de justice fiscale. Il faut de véritables systèmes de redistribution qui permettent réellement d'investir dans un Etat providence et de créer des emplois de qualité", insiste Sian Jones, coordinatrice politique de l’EAPN. Depuis la crise de 2008 le taux de pauvreté a progressé de 4% dans l’UE.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.