Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Voyage historique du pape aux Emirats Arabes Unis

Voyage historique du pape aux Emirats Arabes Unis
Taille du texte Aa Aa

Abou Dhabi aux couleurs du Vatican. Les Émirats Arabes Unis se préparent à l'arrivée du pape François.

ce dimanche. C'est la première visite d'un souverain pontife dans la péninsule arabique. Le chef de l’Église catholique entend renforcer les liens avec l'islam. Avant même son arrivée, le pape s'est adressé à ses hôtes : "Cher peuple des Émirats Arabes Unis, Salam alaikum, que la paix soit avec vous. La foi en Dieu unifie, elle ne divise pas, elle rapproche les gens même avec leurs différences, elle éloigne de l'hostilité et de l'aversion."

Au programme de cette visite de trois jours : une rencontre avec le grand imam sunnite d'Al-Azhar et une messe en plein air à Abou Dhabi.

Le prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, qui a invité le pape aux Émirats, a salué en lui, dans un tweet jeudi, un "homme de paix et d'amour", espérant que "les générations à venir prospéreront dans la paix et la sécurité".

Contrairement à l'Arabie saoudite voisine qui interdit la pratique d'autres religions que l'islam, les Émirats arabes unis, où l'immense majorité de la population est composée de travailleurs étrangers, soignent leur image et cherchent à projeter des valeurs de tolérance religieuse et de diversité culturelle.

Les Émirats, qui s'enorgueillissent d'avoir un ministre de la Tolérance, ont ainsi déclaré 2019 "Année de la Tolérance".

Des millions d'expatriés vivent dans ce pays du Golfe, dont d'importantes communautés d'Inde et des Philippines. Il y a environ un million de catholiques dans cet État, adepte d'un islam plutôt modéré et dont la société est largement ouverte vers le monde extérieur.

Cependant, les autorités contrôlent les pratiques religieuses et répriment toute contestation politique ou exploitation de la religion, y compris par les islamistes.

avec AFP