EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : à Odessa, le "château d'Harry Potter" en flammes

Un bâtiment de l'Académie de droit d'Odessa est en feu après une attaque au missile russe à Odessa, en Ukraine, le 29 avril 2024
Un bâtiment de l'Académie de droit d'Odessa est en feu après une attaque au missile russe à Odessa, en Ukraine, le 29 avril 2024 Tous droits réservés Victor Sajenko/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Victor Sajenko/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

La ville d’Odessa, au sud-est de l’Ukraine a été visée lundi soir par des missiles russes qui ont fait au moins cinq morts et une trentaine de blessés.

PUBLICITÉ

Surnommé par les habitants d’Odessa, le “château d’Harry Potter”, le bâtiment, qui abrite l’académie de droit, est en proie aux flammes, après avoir été visé par un tir de missile russe.

Une attaque, qui a fait au moins cinq morts et une trentaine de blessés lundi soir dans la ville portuaire, située dans le sud-est de l’Ukraine.

"Des spécialistes légistes effectuent les évaluations nécessaires pour déterminer le type de missile. Tous les services, y compris le service d'urgence de l'État, s'efforcent actuellement de réparer les conséquences du tir de missile, un nouveau crime de guerre", explique Dmytro Pletenchuk, porte-parole des Forces de défense du Sud.

Cette attaque intervient peu après la visite du chef de l’OTAN à Kyiv. Malgré la situation difficile sur le front, Jens Stoltenberg assure que l’Ukraine peut encore l’emporter face à l’armée russe. Une position partagée par Volodymyr Zelensky.

"Aujourd'hui, nous avons beaucoup parlé de rapidité lors de nos négociations avec le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg. Ce dont nous avons besoin aujourd'hui pour protéger des vies, c’est une livraison rapide d'armes à nos soldats et prendre des décisions opportunes et suffisantes sur la défense aérienne de l'Ukraine", a déclaré le président ukrainien.

Malgré l’aide américaine qui devrait arriver rapidement, le commandant en chef de l’armée ukrainienne a reconnu il y a quelques jours que la situation sur le front s’était “détériorée”.

L’armée russe, qui ces dernières semaines, revendique régulièrement la prise de villages, laisse souvent derrière elle des mines et des munitions non-explosées. Les équipes de déminage locales et internationales sont donc confrontées à un travail colossal. Selon l’ancien ministre de la Défense, l’Ukraine serait le pays le plus miné au monde.

"En Ukraine, en raison de la nature et de l'intensité du conflit, nous voyons souvent des amputés doubles ou triples, voire quadruples, et beaucoup de ces blessés ont une vingtaine ou une trentaine d'années", explique Paul Heslop, responsable du programme de lutte contre les mines au PNUD Ukraine.

Selon les autorités à Kyiv, 30 % du territoire du pays serait miné. Et selon des experts, il faudrait plusieurs années pour déminer le pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : Kyiv réduit ses obligations vis-à-vis de la CEDH

L'armée ukrainienne obligée de reculer sur le front à cause du manque de munition

L'offensive russe dans la région de Donetsk place l'armée ukrainienne sous vive tension