DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : le tunnel Lyon-Turin fragilise la coalition gouvernementale

Italie : le tunnel Lyon-Turin fragilise la coalition gouvernementale
Taille du texte Aa Aa

La construction du tunnel ferroviaire dans les Alpes entre Lyon et Turin fait tanguer la coalition gouvernementale en Italie et inquiète au plus haut point les autorités françaises.

Vendredi, lors d'une visite de chantier de la future ligne TGV, le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini a de nouveau défendu le projet rappelant que 50 000 emplois étaient en jeu.

Mais dimanche, Luigi Di Maio, le vice-président de la coalition gouvernementale a confirmé sa totale opposition au Lyon-Turin.

"Tant que le Mouvement 5 étoiles sera au gouvernement, ce chantier ne débutera pas", a martelé Di Maio.

Une déclaration qui vient fragiliser un peu plus la coalition entre l'extrême droite et les populistes du Mouvement 5 étoiles alors que la France avait demandé vendredi à l'Italie de clarifier sa position.

Giuseppe Conte, le chef du gouvernement italien a promis de son côté qu'une décision serait prise après la publication d'un rapport "transparent" dont les conclusions sont attendues vers la mi-février.

Le creusement du tunnel a déjà commencé des deux côtés de la frontière. Le Lyon-Turin sera long de 57 km et coûtera plus de 8 milliards d'euros, largement financé par des fonds européens.

L'abandon de ce projet ferroviaire était l'un des chevaux de bataille du Mouvement du 5 étoiles lors de la dernières campagne électorale au nom de la lutte contre le gaspillage d'argent public.

Avec Agences