Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incendie meurtrier dans un immeuble à Paris : piste criminelle privilégiée

Photo pompiers de Paris : incendie résidence le 5/02/2019, 8 morts.
Photo pompiers de Paris : incendie résidence le 5/02/2019, 8 morts.
Taille du texte Aa Aa

Un incendie "d'une incroyable violence", selon les propres mots d'un porte-parole des pompiers de Paris, a dévoré pendant plus de cinq heures la nuit dernière un immeuble résidentiel situé dans le 16ème arrondissement de la capitale française. Le bilan des victimes, encore provisoire, continue de s'alourdir : au moins 9 personnes sont mortes,une autre est gravement blessée. Il faut ajouter 36 personnes, dont plusieurs soldats du feu, qui ont été blessées moins grièvement.

Une habitante de l'immeuble en garde à vue

La piste criminelle est privilégiée, a annoncé le procureur de Paris, Rémy Heitz, qui s'est rendu sur place. Une femme a d'ailleurs été interpellée et placée en garde à vue. Il s'agit d'une habitante de l'immeuble, a précisé le procureur. Le parquet a ouvert une enquête pour "destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort", elle a été confiée à la police judiciaire.

Le feu a surtout ravagé les derniers étages, les 7ème et 8ème, de cette résidence des années 1970 qui se trouve dans un quartier huppé du sud-ouest de Paris, tout proche du bois de Boulogne. Il a pris vers une heure du matin, surprenant bien sûr les occupants en plein sommeil. Des riverains ont entendu des cris déchirants, certains résidents ont tout de même réussi à se réfugier sur le toit pour échapper aux flammes, et une dizaine d'entre eux ont ainsi pu être secourus. En tout, une cinquantaine d'habitants de l'immeuble ont pu être évacués, et le courage des pompiers est unanimement salué.

Le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner, est allé à la rencontre des habitants et rendre hommage aux pompiers :

Autre hommage aux soldats du feu de Paris, celui du conseiller municipal Thomas Lauret :

Le sinistre a mobilisé pas moins de 200 pompiers, mais il était si important qu'ilsn'ont réussi à maîtriser l'incendie qu'après 6 heures du matin. Plusieurs rues adjacentes ont été barrées par la police. Un odeur âcre de fumée s'est répandue dans le quartier.