DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Iran lance un sous-marin capable de tirer des missiles de croisière

L'Iran lance un sous-marin capable de tirer des missiles de croisière
Taille du texte Aa Aa

L'Iran a inauguré dimanche un sous-marin capable de tirer des missiles de croisière, réaffirmant ainsi sa volonté d'autonomie en matière de défense dans un contexte de tensions avec les Etats-Unis, a rapporté la télévision d'Etat.

"Aujourd'hui, la République islamique devient complètement autosuffisante sur terre, dans les airs et sur la mer", a déclaré le président iranien Hassan Rohani au cours d'une cérémonie dans le port de Bandar-Abbas (sud), à laquelle ont assisté des hauts gradés de l'armée et des membres du gouvernement.

"Notre puissance défensive est destinée à défendre nos intérêts et nous n'avons jamais cherché à attaquer aucun pays", a-t-il ajouté, précisant que l'Iran n'aurait pas la même volonté "d'industrialisation en matière de défense" si le pays pouvait simplement acheter à d'autres les armes dont il a besoin.

Selon lui, "la pression des ennemis, la guerre (entre l'Iran et l'Irak, de 1980 à 88) et les sanctions" ont poussé l'Iran à devenir autosuffisant en matière de défense.

Washington a fait de l'Iran son principal ennemi et a adopté des sanctions économiques draconiennes après s'être retiré en 2018 de l'accord sur le nucléaire iranien jugé trop laxiste par Donald Trump.

Le sous-marin, nommé Fateh ("Le conquérant" en farsi), est le premier submersible "semi-lourd" de la flotte iranienne, un modèle entre les sous-marins de poche de type Ghadir et ceux de la classe "kilo" qu'utilise déjà l'armée du pays, d'après l'agence de presse Fars.

Le vaisseau, qui pèse près de 600 tonnes, peut tirer des missiles de croisière --d'une portée non précisée-- mais aussi des torpilles et des mines marines. Il peut opérer à plus de 200 mètres en dessous du niveau de la mer avec une autonomie de 35 jours.

Les programmes balistiques de la République islamique inquiètent les Occidentaux qui accusent l'Iran de vouloir augmenter la portée de ses missiles et de déstabiliser le Moyen-Orient, et Israël, ennemi juré de Téhéran. Certains généraux iraniens affirment régulièrement souhaiter la destruction de l'Etat hébreu.

L'Iran répète que ses programmes de missiles répondent à une question de sécurité nationale, qu'ils n'ont qu'un but défensif et que cette question n'est pas négociable.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.