Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Tensions israélo-polonaises : le sommet du V4 annulé

Tensions israélo-polonaises : le sommet du V4 annulé
Tous droits réservés
REUTERS/Kacper Pempel
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le sommet des quatre pays du groupe de Visegrad prévu cette semaine à Jérusalem n'aura pas lieu, à la suite de la décision de la Pologne de ne pas y participer en raison d'une controverse avec Israël, et sera remplacé par des discussions bilatérales, a annoncé lundi le Premier ministre tchèque Andrej Babis.

Cela se transformera en "discussions bilatérales entre chaque pays et il n'y aura pas de sommet du V4 (Hongrie, Pologne, République Tchèque et Slovaquie) avec Israël", a déclaré M. Babis aux médias tchèques.

La Pologne a décidé d'annuler sa participation à un sommet de pays d'Europe centrale en Israël, suite à des accusations d'antisémitisme lancées à son égard par le nouveau chef de la diplomatie israélienne, a annoncé lundi le Premier ministre Mateusz Morawiecki.

"Les paroles du ministre israélien des Affaires étrangères sont racistes et inacceptables... Il est clair que notre ministre des Affaires étrangères (Jacek Czaputowicz) n'ira pas au sommet" du groupe V4 (Hongrie, Pologne, République Tchèque et Slovaquie) prévu mardi en Israël, a dit M. Morawiecki aux médias polonais.

Au cœur des tensions diplomatiques entre les deux pays : la Seconde Guerre mondiale et le rôle des Polonais dans la Shoah.

Les propos tenus dimanche sur la chaîne d'information i24NEWS par le tout nouveau ministre israélien des Affaires étrangères sont restés en travers de la gorge des responsables politiques polonais.

Ce dernier a dit que "de nombreux Polonais avaient collaboré avec les Nazis et, comme l'a dit (l'ancien Premier ministre israélien) Yitzhak Shamir, les Polonais sucent l'antisémitisme avec le lait de leur mère".

Les commentateurs polonais ont souligné que les déclarations israéliennes sont faites dans le contexte de la campagne électorale dans l'Etat hébreu.