DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Venezuela : Amnesty dénonce une "repression brutale"

Venezuela : Amnesty dénonce une "repression brutale"
Tous droits réservés
AP
Taille du texte Aa Aa

La répression policière s'est intensifiée au Venezuela depuis que Juan Guaido, le jeune président du parlement, s'est s'autoproclamé président par intérim.

C'est ce que révèle un rapport publié mercredi par Amnesty international.

Selon l'ONG, 41 personnes ont été tuées par balle par les forces gouvernementales entre le 21 et 25 janvier et près de 900 manifestants ont été interpellés.

Amnesty affirme détenir les preuves d'au moins six exécutions extrajudiciaires commises par les Forces d'action spéciale.

L'ONG a réclamé mercredi la création d'une commission d'enquête aux Nations unies pour faire cesser ces exactions.

En dépit des appels à la reddition des généraux et des soldats vénézuéliens, à qui l'opposition promet une amnistie, le régime de Nicolas Maduro semble tenir bon malgré les manifestations à répétition contre le gouvernement.

Signe de ce soutien, l'armée vient d'être mobilisée pour intensifier le blocus des ports et les frontières afin d'empêcher l'entrée de l'aide humanitaire dans le pays.

Avec Agences