Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Juan Guaido se rend à la frontière colombienne

Juan Guaido se rend à la frontière colombienne
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des membres de l'opposition vénézuélienne et des soldats du régime de Nicolas Maduro se sont affrontés dans l'État de Carabobo, où un barrage érigé par l'armée empêche la circulation de certains camions, à destination de San Cristobal, près de la frontière colombienne.

Occupé à retirer les barrières posées par les militaires, Richard Blanco répond rapidement à nos confrères de Reuters : "ils essaient de nous détourner de notre destination, San Cristobal. Mais les voleurs oublient que ces hommes en vert (il pointe du doigt les militaires qui passent à côté de lui), ce sont aussi des êtres humains. Dans tous les cas, nous apporterons la nourriture et les médicaments à la population comme l'a dit notre président Juan Guaido".

Heurts entre opposition et armée

A peine a-t-il pu échanger ces quelques mots avec la presse, que ce membre de l'opposition retourne retirer une barrière tout juste posée par l'armée fidèle à Nicolas Maduro. Le président vénézuélien, qui estime que son pays ne traverse pas de crise humanitaire a annoncé la fermeture de la frontière avec le Brésil "jusqu'à nouvel ordre", et a déclaré qu'il envisageait de faire de même avec la frontière avec la Colombie.

Guaido se rend à la frontière colombienne

De son côté, Juan Guaidó a quitté Caracas ce jeudi avec des dizaines de membres du parlement pour se rendre à la frontière colombienne. Le leader de l'opposition affirme que l'aide humanitaire sera acheminée dimanche au Venezuela, sans donner plus de détails sur le moyen d'y parvenir.

Ce vendredi, un concert de soutien au peuple vénézuélien organisé par le milliardaire britannique Richard Branson a lieu du côté colombien de la frontière. À 300 mètres à peine, le gouvernement de Maduro organise un concert rival de son côté de la frontière. Beaucoup craignent un week-end de confrontations, dont l'escalade semble imprévisible.