DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

XV de France: Antoine Dupont, la nouvelle dimension

XV de France: Antoine Dupont, la nouvelle dimension
Taille du texte Aa Aa

Bien plus qu'un "impact player": bon gestionnaire samedi face à l'Ecosse (27-10), efficace au pied, le demi de mêlée du XV de France Antoine Dupont, titularisé pour la première fois avec son coéquipier toulousain Romain Ntamack, a paru franchir un cap en bleu.

"Globalement plutôt satisfaisant." Si le Toulousain n'a pas sauté au plafond après le succès bonifié au Stade de France, il a pourtant de quoi se réjouir: préféré pour ce match à Morgan Parra ou Baptiste Serin, à un poste où la concurrence est féroce en France, Dupont a "assuré", selon le centre Gaël Fickou.

Une bonne touche trouvée d'entrée (2e minute) a donné le ton: Dupont (22 ans, 12 sélections) n'a pas seulement fait la différence - comme d'habitude - par ses courses et ses appuis, il a aussi animé le jeu français dans le bon tempo, à l'unisson avec Ntamack.

"On s'est beaucoup parlé avant le match, pendant le match, à la mi-temps", a dit le jeune ouvreur (19 ans), dont c'était la première titularisation à ce poste. "Ce qui est bien, c'est que tout le monde nous a écoutés."

Un statut de N.1 tout nouveau à gérer pour cette charnière, qui doit guider le jeu d'une sélection en manque de résultats, dans un contexte beaucoup plus lourd qu'à Toulouse.

- "Un apprentissage en cours" -

Hors de question de flamber, donc. "Avec Romain, on a plus joué à la main qu'au pied aujourd'hui (samedi), on n'a pas travaillé nos intentions comme on peut le faire à Toulouse", a déclaré Dupont après le match. "On a tenté des coups quand ils se sont présentés, une, deux fois et quand ça ne marchait plus, on a su mettre du jeu au pied aussi. Sur l'alternance, on a bien géré."

Un défi pour Dupont, au profil atypique - pour son poste - de dynamiteur de défenses et à qui l'on a pu reprocher par le passé de trop s'isoler en portant le ballon.

"On a tendance à ne voir ce garçon que par ses exploits et ses qualités de joueur de rugby", a commenté dimanche l'entraîneur des trois-quarts Jean-Baptiste Elissalde. "Mais il a aussi un apprentissage en cours de ce poste de demi de mêlée pour gérer les flux de vitesse. Il est en train de l'intégrer, que ce soit à Toulouse ou ici. C'est dans sa formation, sa construction."

Jusqu'ici cantonné, pour les mètres qu'il sait gagner ballon en main, à un rôle d"impact player" - un remplaçant pouvant faire la différence en fin de match - qu'il avait tenu à merveille lors de la victoire arrachée face au pays de Galles en 2017 (20-18), Dupont a surpris par un jeu au pied pour assurer des sorties de camp propres, "plutôt performant" a jugé Elissalde.

- "Brider Antoine, une erreur" -

Preuve du crédit que lui accorde l'encadrement, Dupont avait été retenu en novembre alors qu'il n'avait que trois matches dans les jambes après sa grave blessure au genou droit en ouverture du Tournoi-2018.

"Il y a deux possibilités avec ce genre de garçons: soit tu les restreins et tu les enfermes alors qu'ils ont des qualités exceptionnelles d'instinct, de duel, de mouvement, soit tu les laisses vivre leur rugby. Il faut trouver le juste milieu", a estimé l'ancien demi de mêlée international français.

"Brider Antoine serait une grosse erreur", poursuit Elissalde. "Lui faire comprendre qu'il a des partenaires autour de lui, des flux de vitesse, des différents positionnements (...) doit lui permettre de rajouter une corde à son arc. (...) Mais surtout, il ne faut pas le cantonner à un rôle gestionnaire. Il a un profil atypique, il faut plutôt insister sur ses points forts."

Dupont n'a pas fait autre chose sur le premier essai français: une course rentrante bien tranchante pour apporter le ballon près de l'en-but écossais. La concurrence a du souci à se faire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.