DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dakar-2019: le motard Julien Toniutti est sorti de l'hôpital 40 jours après sa chute

Taille du texte Aa Aa

Le pilote moto Julien Toniutti, plongé quatre jours dans un coma artificiel après sa chute dans l'avant-dernière spéciale du Dakar-2019, est sorti de l'hôpital mardi après "40 jours d'hospitalisation", selon un communiqué diffusé par son entourage.

"40 jours après son accident lors de l'avant-dernière étape du Dakar, Julien Toniutti va pouvoir reprendre une vie normale", indique son entourage dans un communiqué relayant ses "premières réactions à la sortie de l'hôpital".

"La chute a été sévère mais, maintenant, tout se remet en place doucement, tout va pour le mieux", assure le pilote français qui participait à son premier Dakar, au Pérou (7-17 janvier).

"J'ai encore des troubles de la mémoire. Il y a aussi le bras droit qui est cassé", détaille le Lyonnais de 37 ans, déjà en partie remis d'un "traumatisme crânien avec hématome cérébral", d'une "fracture du plateau orbital" et de "plusieurs traumatismes internes dans l'abdomen".

Quadruple champion de France de rallyes sur route, Toniutti était aux alentours de la 60e place avant cette avant-dernière étape au guidon de sa KTM.

"Aujourd'hui, je suis sur la bonne voie. Le plus dur est désormais derrière", se projette le pilote français qui ne briguera pas un cinquième titre de champion de France en 2019. "Le timing est vraiment trop court", estime-t-il.

"J'ai de la chance d'être encore là, alors il faut relativiser si je dois faire une saison blanche ou une saison de transition avec seulement quelques courses."

Le motard lyonnais est le Français le plus rapide au Tourist Trophy, une course non sécurisée disputée chaque année sur les routes de l'île de Man, en mer d'Irlande.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.