DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Téléphonie mobile : les grands défis de la sécurité des données

Téléphonie mobile : les grands défis de la sécurité des données
Taille du texte Aa Aa

Au Mobile World Congress, le salon du mobile à Barcelone, la question de la sécurité des données est incontournable.

Jeremy Wilks, spécialiste des nouvelles technologies pour Euronews, s'est penché sur le sujet.

Des téléphones ultra-sécurisés capables de s'autodétruire

Nombreux sont les gouvernements et grandes entreprises qui souhaitent protéger les communications sensibles ou les secrets industriels à tout prix.

"Imaginons que vous perdiez ou que l'on vous vole votre téléphone", explique Rabih Dabboussi, vice-président de Darkmatter, société basée aux Emirats qui a créé un appareil ultra-sécurisé. "Si quelqu'un tente d'ouvrir l'appareil, en enlevant l'écran ou en perçant un trou à l'arrière, ou encore en essayant d'extraire la carte mémoire, alors des capteurs se déclenchent dans le téléphone. Ils effacent la mémoire et désactivent l'appareil. En fait l'appareil finit par s'autodétruire. "

Avant la 5G, encore des failles de sécurité

Censée être plus performante que les précédents réseaux en terme de protection, la 5G souffre de failles de sécurité importantes, qui n'ont pas encore été corrigées.

"En 5G, le trafic est crypté, de l'appareil au réseau, et c'est un cryptage puissant. Donc la sécurité a bien été prise en compte", commente Ronen Shpirer, directeur commercial chez Fortinet, entreprise américaine spécialisée dans la conception de solutions de sécurité globale. "En revanche, la 5G est basée sur un partage de l'infrastructure", poursuit Ronen Shpirer. "La sécurité est la priorité mais l'environnement est malheureusement plus propice aux attaques. "

Une nouvelle forme de phishing sur mobile

Même sans la 5G, les attaques sont très largement répandues. La dernière mode : une nouvelle forme de phishing où sont créées de fausses applications. Une fois installées sur le téléphone, ces applications malveillantes volent les données des utilisateurs. Les propriétaires d'Androïd sont les plus touchés. "Les menaces les plus fréquentes visent les données bancaires mobiles", explique Lukas Stefanko, chercheur en logiciels malveillants. "Le but est de voler les informations d'identification avec des techniques sophistiquées ou avec de simples applications bancaires. De fausses applications qui ressemblent beaucoup à de vraies. C'est très simple et redoutablement efficace. "