Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

The Brief from Brussels : le difficile combat contre la peine de mort

The Brief from Brussels : le difficile combat contre la peine de mort
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les Européens peuvent encore être confrontés au XXIe siècle à la peine de mort. Le cas de Joaquín Martínez est emblématique de cette situation. Cet entrepreneur espagnol a passé trois ans dans le couloir de la mort en Floride pour une erreur judiciaire. Après la réouverture de son procès il a finalement été déclaré non-coupable. Pour échapper à la sentence il souligne la nécessité d’avoir suffisamment d’argent pour pouvoir se payer une équipe d’avocats et pour alerter les médias. "Mais ce qui a vraiment changé ma perception de la peine de mort c'est de voir les visages des personnes dans le couloir de la mort et surtout ceux de leur famille, ce sont les autres victimes dont on ne parle jamais", précise-t-il.

Pic de pollution en Europe

20 degrés à Londres, presque autant à Paris, l'Europe de l'Ouest bat des records de température cet hiver. Mais il y a un revers à cette médaille: la pollution atmosphérique. Cette semaine plusieurs grandes villes européennes ont pris des mesures de précaution et ont lancé des alertes aux particules fines.

Viktor Orban menacé d’exclusion

Le Premier ministre hongrois pourrait être expulsé de la famille chrétienne-démocrate. Le Parti populaire européen doit se pencher le 20 mars sur le cas de Viktor Orban et de sa formation le Fidesz. La première force politique de l’UE se divise sur la rhétorique anti-européenne et populiste du dirigeant hongrois.

Une cheffe pour le parquet européen

Laura Codruţa Kövesi devrait devenir la première chef du Parquet européen. La Roumaine a obtenu le soutien des eurodéputés de la commission des Affaires juridiques. Opérationnel d'ici fin 2020 ce nouvel organe pourra enquêter et poursuivre les cas qui portent atteinte au budget européen comme la corruption ou la fraude à la TVA transfrontalière.