EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ligue des champions : le PSG pleure, Manchester exulte

Ligue des champions : le PSG pleure, Manchester exulte
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Inadmissible pour le milieu de terrain Marquinhos qui s'emporte : "comme on dit au Brésil, c'est le moment de manger de la merde"

PUBLICITÉ

Le Paris Saint Germain, éliminé par Manchester United... Les joueurs parisiens ont écrit un nouveau chapitre de l'histoire des remontées incroyables en Ligue des champions, après Barcelone en 2018, l'AC Milan en 2005 et le Real en 2004. Et, encore une fois, le PSG en est la victime.

L'entraîneur allemand Thomas Tuchel semblait à bout de souffle dans la conférence de presse d'après-match : 

"C'est absolument horrible et cruel pour nous, et on ne méritait pas d'être sorti après 180 minutes, pas du tout".

Le PSG a perdu 3-1 et quitte donc la Ligue des champions pour la 3e fois consécutive en 8e de finale. Un cauchemar surtout après la consultation de la VAR et ce penalty accordé en toute fin de match sur une main de Kimpembe.

"Je suis un grand supporter de l'assistance vidéo à l'arbitrage et je le reste."

Le milieu de terrain Marquinhos a dit comprendre la colère des supporteurs et a fait part de la sienne :

"Comme on dit au Brésil, maintenant c'est le moment de manger la merde, c'est un moment de merde... C'est inadmissible de rentrer comme est rentré dans un mach comme ça. C'est sur les détails qu'encore une fois on s'est fait éliminer."

L'entraîneur norvégien de Manchester United, Ole Gunnar Solskjaer, lui n'a pu que montrer sa joie d'avoir réussi un miracle alors que le sort de son équipe semblait scellé après avoir perdu en match aller 2 à 0 :

"Nous y croyons toujours jusqu'au bout, c'est le truc. Oui nous avions établi un plan. Il ne s'agissait pas d'avoir le ballon et de le jouer. Il fallait marquer le premier but et être dans le jeu dès les 5 ou 10 premières minutes et on y était."

Et la presse ce matin s'en donnait à coeur joie Outre Manche, évoquant ce "miracle", alors que la presse française elle n'était pas tendre avec le PSG ... loin s'en faut.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ligue des champions : les Lyonnais rêvent d'un exploit au Camp Nou

Paris : le célèbre Bassin d'Apollon a réintégré les jardins du Château de Versailles

Grèce : un supporter de football grec poignardé à mort après des affrontements avec un club rival