Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

France : le pain au chocolat (beaucoup) plus fort que la chocolatine

Des chocolatines dans une boulangerie à Paris. Non, des pains au chocolat !
Des chocolatines dans une boulangerie à Paris. Non, des pains au chocolat ! -
Tous droits réservés
Ariane Corisande/CC BY-SA 3.0
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En France, il existe une ligne de fracture insoupçonnée dans les boulangeries. Si, la star inconditionnée des viennoiseries n'est pas concernée par une querelle linguistique - un croissant restant un... croissant dans tout l'Hexagone -, l'autre grande spécialité est, elle, au centre d'une lutte sémantique. Ainsi, en fonction du lieu de résidence, trônent sur les étales des boulangeries françaises des pains au chocolat ou des chocolatines.

En la matière, chaque clan affirme que son vocable est le seul qui a droit de cité. La fédération française des boulangeries a mis la main à la pâte pour clore le débat. Le résultat de cette étude, sous la forme d'un sondage publié le 7 mars, est sans appel. Les Français se sont prononcés à 84% pour le pain au chocolat. Dans une majorité des régions métropolitaines, le score est même de plus de 90%.

Seule, la Nouvelle Aquitaine fait de la résistance, ce qui, en soit, n'est guère surprenant puisqu'il s'agit justement du bassin de la chocolatine, où elle s'impose à 63%. L'autre grande région du Sud-Ouest français, l'Occitanie fait également, avec 47%, la part belle à cette appellation.

Mais quid des couques au chocolat ou des croissants au chocolat ?