Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les Japonais se moquent de Ghosn, déguisé en ouvrier à sa sortie de prison

Les Japonais se moquent de Ghosn, déguisé en ouvrier à sa sortie de prison
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le visage de Carlos Ghosn, caché par un masque hygiénique à sa sortie de prison mercredi à Tokyo, nous a paru un peu bizarre, ici en Europe, mais aucun commentaire n'a insisté là-dessus... Ce que les observateurs n'ont pas vu, faute de connaissance approfondie du Japon, c'est que le PDG déchu de l'alliance automobile Renault-Nissan portait en plus une tenue vraiment inadaptée, voire ridicule étant donné son statut, qui a bien fait rire les médias japonais et la population en général.

En effet, le prisonnier libéré avait revêtu un habit de toile utilisé normalement par les ouvriers des voiries, reconnaissable à ses larges bandes réfléchissantes orange; son "déguisement" était complété par une casquette bleue, typique des salariés des petites entreprises. Ce portrait qui a fait le tour du monde a bien sûr été publié également à la Une des quotidiens au Japon, et Ghosn est ainsi devenu la risée des télévisions en particulier. Des chaînes privées se sont moquées de son accoutrement, jugé de mauvais goût pour un patron. Pour faire rigoler les téléspectateurs, l'une d'entre elles a même déguisé un figurant de la même manière sur le plateau d'une émission très populaire dans le pays.

Une idée idiote de l'un de ses avocats

Du coup, ce vendredi, l'un des avocats de l'accusé franco-libano-brésilien a présenté ses excuses puisque c'est lui qui a eu cette idée fumeuse. Takashi Takano - il porte une barbe blanche sur les photographies (voir ci-dessous) - s'explique dans son blog, avouant qu'il s'agit d'un "échec désastreux" pour l'image de son client. "C'est moi qui ai planifié et mis au point ce déguisement, écrit-il (...) A cause de ce plan d'amateur, la réputation que M. Ghosn a bâtie tout au long de sa vie se retrouve ternie".

L'avocat "metteur en scène" assis à côté de Carlos Ghosn dans la voiture qui est venue les chercher après la libération du célèbre détenu :

Le stratagème du conseil de Carlos Ghosn visait à déjouer l'attention des nombreux médias qui attendaient à la sortie de la prison de Kosuge, à Tokyo, afin notamment qu'ils ne suivent pas le magnat de l'automobile jusqu'à sa nouvelle résidence ultra surveillée. Comme ratage, on ne peut pas mieux faire !

Libre ? Pas réellement...

Libéré sous caution après avoir donné la modique somme de 8 millions d'euros, l'ex-PDG a désormais l'interdiction totale de quitter le Japon. Il n'a le droit de rencontrer aucun protagoniste des affaires pour lesquelles il est poursuivi, il lui est interdit aussi de naviguer sur internet ou d'envoyer des courriels. Et ses allées et venues vont toutes être filmées par des caméras de surveillance, les images seront remises régulièrement aux juges.