DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Meurtre du demi-frère de Kim Jong-un : une suspecte libérée

Meurtre du demi-frère de Kim Jong-un : une suspecte libérée
Taille du texte Aa Aa

La liberté pour Siti Aisyah. Cette Indonésienne, accusée du meurtre du demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a été blanchie par la justice malaisienne, alors que le procès de sa co-accusée vietnamienne reprenait ce lundi.

Depuis le début de cette affaire, les avocats affirment que les jeunes femmes ont été piégées et que les véritables meurtriers sont en fuite : "Nous sommes reconnaissants que le procureur général soit parvenu à cette conclusion, car nous continuons de croire qu'elle est simplement un bouc émissaire et qu'elle est innocente", explique Gooi Soon Seng, l'avocat de Siti Aisyah.

Opposant au régime de Pyongyang, Kim Jong Nam, demi-frère de Kim Jung-un, vivait en exil. La Corée du Nord a été accusée d'avoir commandité son meurtre filmé en février 2017 à l'aéroport de Kuala Lumpur en Malaisie. Agressé au visage par une femme, il mourra quelques instants plus tard, victime d'un puissant agent neurotoxique.

Les deux femmes arrêtées ont toujours clamé leur innocence. Elles affirment qu'elles pensaient participer à une farce pour un jeu télévisé.

Quatre Nord-Coréens, également accusés du meurtre, ont réussi à fuir la Malaisie peu après les faits.