DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le chef de la droite européenne somme Orban de stopper son hostilité anti-Bruxelles

Le chef de la droite européenne somme Orban de stopper son hostilité anti-Bruxelles
Taille du texte Aa Aa

Sur la route menant de l'aéroport au centre-ville de Budapest, des panneaux blanc. Sur ces panneaux, il y avait jusque-là des affiches controversées visant notamment le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker et le milliardaire Georges Soros. Les deux hommes sont accusés d'être les promoteurs de l'immigration illégale en Europe.

Cette campagne d'affichage hostile a été initiée par le gouvernement eurosceptique de Viktor Orban.

Et c'est pour dire stop à ce genre de message que Manfred Weber, le chef de file de la droite européenne, est venu en personne ce mardi à Budapest, et qu'il a rencontré le Premier ministre hongrois Orban.

REUTERS/Bernadett Szabo
Manfred Weber à son arrivée au bureau du Premier ministre hongrois Viktor Orban.REUTERS/Bernadett Szabo

Les deux hommes ne sont pas parvenus à un accord. Manfred Weber attendait des excuses de la part de son hôte. Et il ne les a pas obtenues.

« Le PPE a des valeurs fondamentales claires, a-t-il rappelé. Ces valeurs ne sont pas négociables. Elles doivent être respectées par tous ses membres, y compris par le Fidesz. »

Le Fidesz, parti de Viktor Orban, est membre du PPE. Mais il pourrait en être exclu. Une réunion doit statuer sur le sujet le 20 mars.

-avec agences -