Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Eliminatoires de l'Euro: du renouvellement chez les Bleus?

Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, à Dubaï, le 2 janvier 2019
Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, à Dubaï, le 2 janvier 2019 -
Tous droits réservés
Marco ALPOZZI
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des places à prendre, notamment en défense? Didier Deschamps inaugure jeudi la campagne de qualification pour l’Euro-2020 avec sa liste pour affronter la Moldavie puis l’Islande (22 et 25 mars), contre lesquels de nouveaux Bleus pourraient avoir leur chance.

Le sélectionneur égrènera à partir de 14h00, au siège parisien de la Fédération, cette première liste 2019. Fidèle à ses principes, “DD” s’appuiera sur le noyau dur des champions du monde, autour des vedettes de l’attaque française Antoine Griezmann (Atlético Madrid) et Kylian Mbappé (PSG), qui auront bien besoin de cette trêve internationale pour digérer leur piteuse élimination en Ligue des champions.

Deschamps va-t-il ouvrir la porte à des petits nouveaux, comme il l’a fait après le Mondial avec Tanguy Ndombélé, Ferland Mendy et Alassane Pléa? Rappellera-t-il Anthony Martial et Alexandre Lacazette, forfait lors du dernier rassemblement en novembre?

C’est en défense qu’il y a probablement le plus de places à prendre, entre les absences sur blessure de Mamadou Sakho, Lucas Hernandez et Benjamin Mendy, ainsi que la mauvaise passe d’Adil Rami avec Marseille.

- Lenglet “ne s’y attend pas” /p>

Parmi les postulants les plus cités, le défenseur central du FC Barcelone Clément Lenglet, qui a enchaîné les bonnes prestations en club, pendant la longue absence de Samuel Umtiti, blessé au genou gauche.

Une convocation en Bleu serait une grande première pour le joueur de 23 ans, qui compte 10 sélections en équipe de France Espoirs, en 2015-2016. Selon son entourage, interrogé par l’AFP, “très sincèrement, Clément ne s’y attend pas. Et il est concentré sur son match” de Ligue des champions contre Lyon mercredi soir (victoire du Barça 5-1).

Réuni à Paris, comme d’habitude à la veille de la liste, le staff des Bleus suivra la rencontre à la télévision, tout comme le choc Bayern Munich – Liverpool, avec un oeil sur l’ailier Kingsley Coman, qui retrouve des sensations après de longs mois de galères.

Autres candidats en charnière centrale: le défenseur de Manchester City Aymeric Laporte et celui du Borussia Dortmund Abdou Diallo. Déjà convoqué mais jamais utilisé en Bleu, Laporte entretient toutefois une relation compliquée avec Deschamps. Capitaine des Espoirs, Diallo est peut-être encore un peu tendre pour les A, et vient d‘être éliminé par Tottenham en Ligue des champions.

L’avenir de Giroud –

Sur le côté droit, les champions du monde Benjamin Pavard (Stuttgart) et Djibril Sidibé (Monaco) sont aptes. Leur début de saison très difficile a poussé à s’intéresser à d‘éventuels concurrents comme Ruben Aguilar (Montpellier), Léo Dubois (Lyon) ou Kenny Lala (Strasbourg), récemment supervisé par Guy Stéphan, l’adjoint de “DD”. Mais les champions du monde espèrent continuer à surfer sur le titre ou leurs prestations passées.

A gauche, l’absence de Lucas Hernandez (genou droit) est un vrai casse-tête pour Deschamps. Il aurait pu solliciter Ferland Mendy, intéressant lors de ses précédentes apparitions, mais le Lyonnais est sorti blessé mercredi, après un tacle de Serguio Busquets lors du 8e de finale retour de Ligue des champions face au Barça.

Reste enfin la question des anciens comme Olivier Giroud (32 ans) ou Steve Mandanda (33 ans). L’Euro est dans un an et demi et Deschamps devra choisir s’il veut ou pas tourner la page.

Sur le plan sportif, personne ne voit les champions du monde et vice-champions d’Europe passer à côté des deux premières places qualificatives pour l’Euro disputé du 12 juin au 12 juillet 2020. Le tirage au sort leur a livré un groupe très abordable avec l’Albanie, la Moldavie, Andorre et, pour l’opposition la plus relevée, la Turquie et l’Islande.

“Il y aura des pièges et des matches inaboutis sans doute. Les qualifications, c’est toujours une longue route avec des traquenards” mais “en novembre, on doit être qualifiés pour l’Euro”, a posé le sélectionneur tricolore dans un entretien accordé début décembre au journal Le Monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.