DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Philippines : 40 kg de plastique dans une baleine découverte morte

La baleine de Cuvier après son autopsie
La baleine de Cuvier après son autopsie -
Tous droits réservés
Facebook/Darrell Blatchley, président et fondateur du D' Bone Collector Museum
Taille du texte Aa Aa

La pollution des océans par les matières plastiques vient de faire une nouvelle victime. Une jeune baleine, qui s’était échouée ce samedi sur l'île de Bohol aux Philippines, est morte des suites d’un choc gastrique dû à l’ingestion de plus 40 kg de matières plastiques.

Les biologistes du l'ONG D'Bone Collector Museum qui ont procédé à l’autopsie ont déclaré n’avoir “jamais vu autant de plastique à l'intérieur d’un animal”. L’estomac de cette baleine de cuvier contenait notamment “16 sacs de riz, 4 sac utilisés pour protéger des régimes de bananes et plusieurs sacs à provision”.

Après cette accablante découverte, le D'Bone Collector Museum, situé à Davao City sur Mindanao, a réclamé que le gouvernement des Philippines prenne des mesures contre ces matières plastiques qui transforment les océans en “dépotoir”.

Le biologiste marin Darrell Blatchley, fondateur et président de l'OGN, a indiqué qu'une liste recensant tous les objets en plastique mis au jour lors de l'autopsie sera rapidement communiquée.

Le scientifique nous a déclaré que son organisation avait récupéré au cours des 10 dernières années 61 baleines et dauphins, dont 57 pour qui la mort était imputable aux déchets plastiques, mais aussi aux filets de pêche, ainsi qu'à la pêche à la dynamite.

Des habitants de la zone où a été découverte cette baleine, une jeune mâle de plus de 4 mètres, avaient tenté de la remettre à l'eau après de précédents échouages. En vain.

En novembre 2018, un cachalot avait été découvert en Indonésie, lui aussi, victime du plastique retrouvé en grande quantité dans son estomac.

De telles macabres découverte sont malheureusement de plus en plus fréquentes. La situation est crique pour Ocean Conservancy. Si rien n'est fait, l'ONG américaine estime en effet que les déchets plastiques pourraient représenter 250 millions de tonnes dans les océans en 2025.