DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Boxe: Wilder confirme qu'il défendra sa couronne WBC contre Breazeale

Boxe: Wilder confirme qu'il défendra sa couronne WBC contre Breazeale
Taille du texte Aa Aa

Deontay Wilder, champion du monde des lourds, défendra bien sa couronne WBC contre son challengeur officiel son compatriote Dominic Breazeale en mai, a confirmé mardi le boxeur américain, lors d'une conférence de presse.

Wilder, qui reste invaincu, fera face à Breazeale le 18 mai au Barclays Center à New York, après avoir été mis sous pression par la WBC, qui l'a sommé de remettre son titre en jeu contre son compatriote.

Cette décision fait suite à l'échec des négociations pour parvenir à un deuxième combat entre Wilder et le Britannique Tyson Fury, trois mois après un premier duel spectaculaire qui s'était soldé par un nul.

"Je suis très heureux d'avoir la chance de pouvoir me débarrasser rapidement de ce combat obligatoire (...). Ils m'embêtent, je suis occupé et je veux me débarrasser de ça, c'est le moment idéal", a déclaré Wilder lors d'une conférence de presse à New York mardi.

"Je veux ce titre WBC. Ce que j'apporte au combat, c'est de l'enthousiasme et une action cohérente", a déclaré de son côté Dominic Breazeale.

Wilder est toujours invaincu avec 40 victoires, dont 39 avant la limite, pour un nul, tandis que Breazeale, 33 ans, affiche à son palmarès 20 victoires (18 par KO) pour une défaite.

En décembre dernier, Wilder avait difficilement conservé, après un match nul, son titre WBC face à Fury qu'il a envoyé au tapis à deux reprises, mais qui avait dominé la plupart des rounds.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.