Brexit : l'impossible vote ?

Brexit : l'impossible vote ?
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le gouvernement britannique espère faire revoter une troisième fois les députés sur l'accord de sortie de l'Union européenne mais le président de la Chambre des communes s'y oppose.

PUBLICITÉ

Nouveau coup dur pour Theresa May à 10 jours seulement du Brexit. Sauf nouveau rebondissement de dernière minute, la Première ministre ne va pas pouvoir re-soumettre au vote des députés britanniques son accord de sortie négocié avec l'Union européenne.

Le président de la Chambre des communes s'y oppose au nom d'une très vieille convention parlementaire datant du...XVIIème siècle.

John Bercow : "Ce que le gouvernement ne peut légitimement pas faire c'est de soumettre à la chambre des communes la même proposition ou substantiellement la même proposition que celle qui a été rejetée la semaine dernière par 149 voix."

Le Secrétaire d'Etat au Brexit a aussitôt fait savoir que le gouvernement allait rechercher une solution. La presse évoque plusieurs possibilités. L'idée serait notamment de demander au Parlement de passer outre la convention invoquée par le président de la chambre afin de maintenir le vote avant la tenue du Conseil européen.

La presse considère néanmoins ce camouflet comme la porte ouverte à une "crise constitutionnelle majeure".

Mais si le vote ne devait pas avoir lieu, Theresa May a déjà prévenu sa majorité : elle se rendra en fin de semaine à Bruxelles pour demander aux 27 un report du Brexit de longue durée.

Si les Européens l'acceptent, les Britanniques seraient alors obligés de rester pour une période indéfinie dans l'UE et seraient même obligés de participer aux prochaines élections européennes. Une bonne nouvelle pour les partisans du maintien dans l'Union.
Un véritable cauchemar pour tous les Brexiters.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La fausse annonce de la mort de Charles III

Tribune : "Ce projet de loi sur le Rwanda est cruel et inhumain"

Le prince William appelle à la cessation des combats à Gaza dès que possible