DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trump annule des sanctions contre Pyongyang parce qu'il "apprécie" Kim Jong Un

Donald Trump et Kim Jong Un pendant leur sommet du 27 février 2019 à Hanoï
Donald Trump et Kim Jong Un pendant leur sommet du 27 février 2019 à Hanoï -
Tous droits réservés
Saul LOEB
Taille du texte Aa Aa

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi qu'il annulait des sanctions imposées par son propre ministère des Finances et visant à resserrer l'étau autour de la Corée du Nord pour qu'elle renonce à son programme nucléaire.

"Le Trésor américain a annoncé aujourd'hui que des sanctions supplémentaires à grande échelle seraient ajoutées à celles pesant déjà sur la Corée du Nord. J'ai ordonné aujourd'hui que ces sanctions supplémentaires soient retirées!", a tweeté Donald Trump.

Le président américain, qui a rencontré deux fois le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, semblait faire référence aux sanctions annoncées jeudi contre deux entreprises de transport maritime chinoises, accusées d'avoir commercé avec la Corée du Nord en dépit des sanctions internationales.

Mais selon le Washington Post qui cite des responsables au sein de l'administration de Donald Trump, le tweet du président faisait référence à des sanctions futures qui n'ont pas été annoncées et qui étaient programées pour les "prochains jours".

"Le président Trump apprécie le dirigeant Kim et il ne pense pas que ces sanctions soient nécessaires", a de son côté dit la porte-parole de l'exécutif américain, Sarah Sanders.

Adam Schiff, un démocrate qui préside la commission du Renseignement à la Chambre des représentants, a vivement critiqué le président pour cette annulation de sanctions "imposées hier seulement et promues par son propre conseiller à la Sécurité nationale, parce qu'il +aime+ Kim".

"Une imprudente naïveté est déjà assez dangereuse. L'incompétence flagrante et la confusion à la Maison Blanche, c'est encore pire", a-t-il tweeté.

Jeudi, le conseiller à la Sécurité nationale de M. Trump, John Bolton, avait déclaré que les sanctions visaient à empêcher la Corée du Nord de se livrer à des "pratiques illicites dans le trafic maritime".

La Chine avait dénoncé ces sanctions contre deux de ses entreprises de transport maritime, affirmant qu'elle respectait les mesures internationales prises pour forcer la Corée du Nord à renoncer à son programme nucléaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.