DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Miami: fin de parcours pour Garcia, Federer accélère

Taille du texte Aa Aa

La N.1 française Caroline Garcia a été stoppée par la Tchèque Petra Kvitova en 8e de finale du tournoi de Miami lundi, tandis que le Suisse Roger Federer s'est rassuré deux jours après une entrée en lice laborieuse.

Il n'y a plus de Française ou de Français en lice en simple à Miami.

La dernière chance française, Caroline Garcia, s'est inclinée 6-3, 6-3 face à Kvitova et a, de son propre aveu, manqué d'agressivité pour perturber la N.2 mondiale, finaliste de l'Open d'Australie en janvier.

"C'est sûr qu'elle a des qualités, elle est puissante et agressive, mais je pense que je l'ai laissée mettre son jeu en place, je n'ai pas été assez agressive, j'avais de la retenue dans mes frappes", a regretté la Lyonnaise, 21e mondiale.

"Elle a eu le temps de s'installer et c'est là qu'elle est dangereuse. C'est un match décevant", a-t-elle reconnu.

Alors qu'elles étaient dos à dos au bilan de leurs confrontations --trois victoires partout-- avant ce septième duel, Garcia n'a cette fois pas inquiété Kvitova.

Au bord de l'élimination à 6-3, 5-2, elle s'est pourtant offert un sursis de deux heures grâce à la pluie, mais n'a pas réussi en profiter pour faire douter son adversaire tchèque.

- "Il y a du positif" -

Arrivé à Miami en plein doute, après un début d'année sans relief avec un 3e tour à l'Open d'Australie en janvier et une élimination d'entrée à Indian Wells, Garcia, 25 ans, s'est un peu rassurée.

Elle a battu tour à tour la Bélarusse Victoria Azarenka, ancienne N.1 mondiale et triple lauréate de l'épreuve, et l'Allemande Julia Görges (15e).

"Il y a du positif ici, deux victoires solides. Ce que je travaille à l'entraînement se met en place progressivement et ça me donne confiance sur le chemin que je dois suivre dans mon mois d'entraînement à venir", a-t-elle insisté.

La nouvelle sensation du tennis féminin Bianca Andreescu est revenue sur terre.

La Canadienne, sacrée à 18 ans à Indian Wells, a payé le prix fort pour ses dix victoires consécutives et a dû jeter l'éponge, blessée à l'épaule droite, alors qu'elle était menée 6-1, 2-0 par l'Estonienne Anett Kontaveit.

"C'est l'enchaînement de tous les matches que j'ai joués, j'ai tellement joué ces derniers temps que mon corps me dit qu'il en a assez. C'est décevant, mais cela fait partie du sport", a expliqué Andreescu qui va grapiller une place au classement mondial (23e).

"J'ai vraiment besoin d'un break", a-t-elle insisté.

L'Américaine Venus Williams, 38 ans, n'a pas inquiété la Roumaine Simona Halep et s'est inclinée 6-3, 6-3 en un peu plus d'une heure.

- Medvedev sur la route de Federer -

Avec l'élimination dès le 3e tour de la Japonaise Naomi Osaka, Halep, N.3 mondiale, peut la déloger de la première place mondiale en cas de sacre à Miami, tout comme Petra Kvitova.

De son côté, Roger Federer n'a pas traîné contre le Serbe Filip Krajinovic. Il s'est imposé 7-5, 6-3 en une heure et 31 minutes de jeu face au 103e mondial.

Le maestro suisse, vainqueur à Dubaï de son 100e titre ATP, a fait craquer son adversaire avec son service (14 aces, 74% de points marqués sur ses premières balles de service).

Federer, 37 ans, a dissipé les doutes nées après un premier match compliqué face au Moldave Radu Albot (4-6, 7-5, 6-3).

"Je suis comme tout le monde, plus j'avance dans le tournoi, mieux je me sens, car je m'adapte de mieux en mieux aux conditions", a-t-il relevé.

Il lui faudra évoluer à son meilleur niveau face à son prochain adversaire le Russe Daniil Medvedev (15e) qui a remporté trois titres depuis août dernier.

"Son style de jeu est impressionnant et plutôt inhabituel, mais heureusement, je l'ai déjà affronté deux fois en 2018 (deux victoires à Shanghaï et Bâle, NDLR), mais je suis très impressionné par ses progrès", a-t-il prévenu.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.