DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Boeing poursuivi en justice aux Etats-Unis après le crash du 737 Max en Ethiopie

Boeing poursuivi en justice aux Etats-Unis après le crash du 737 Max en Ethiopie
Taille du texte Aa Aa

Pour Boeing, c'est l'heure de vérité mais aussi des premières poursuites en justice aux Etats-Unis, depuis le crash du 737 MAX de la compagnie américaine, affrété par Ethiopian Airlines.

Cette première action a été intentée devant une cour fédérale américaine par la famille de Jackson Musoni, un rwandais disparu dans le crash, qui a tué le 10 mars les 157 personnes à bord, près d'Addis Abeba en Ethiopie.

En 5 mois, deux Boeing 737 Max se sont crashés, faisant près de 350 morts.

La réponse de Boeing

Les appareils de ce type sont pour l'heure cloués au sol.

Mercredi, Boeing a présenté une version corrigée de son logiciel anti-décrochage, mise en cause dans les deux crashs.

Celle-ci devra être ensuite approuvé par l'Administration fédérale de l'Aviation américaine (FAA), critiquée pour avoir mis du temps à suspendre les 737 Max après les deux tragédies.

Mais la facture devrait être salée pour le régulateur : plus d'1,8 milliard de dollars soit plus d'1,6 milliard d'euros et 10 000 nouveaux employés afin d'assurer toutes les certifications nécessaires.

Boeing a aussi prévu de mieux former les pilotes aux subtilités du logiciel et du 737 MAX, dont les modifications sur les moteurs ont sensiblement changé le comportement.