DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mort de la réalisatrice française Agnès Varda

 Agnes Varda à Cannes, le 14 mai 2018
Agnes Varda à Cannes, le 14 mai 2018 -
Tous droits réservés
REUTERS/Regis Duvignau
Taille du texte Aa Aa

C'est un monument du cinéma qui s'éteint. La réalisatrice française, née en Belgique, Agnès Varda est décédée à l'âge de 90 ans. Elle s'est éteinte dans la nuit des suites d'un cancer, entourée de ses proches, a indiqué sa famille dans un communiqué.

Icône de la "Nouvelle Vague"

Figure de proue de la "Nouvelle Vague", un mouvement cinématographique des années 60, Agnès Varda a marqué l'histoire du cinéma français avec son œuvre toujours à la frontière entre documentaire et fiction, comme ses films "Cléo de 5 à 7", "Le Bonheur", "Sans toit ni loi", "Les Glaneurs et la Glaneuse" ou "Les Plages d'Agnès".

Hollywood lui avait décerné en 2017 un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière, le tout premier pour une femme réalisatrice. Elle avait été également honorée par le Festival de Cannes et les Césars.

Agnès Varda est aussi une féministe engagée. Dans les années 70, elle milite pour la légalisation de l'avortement. Il y a un an, elle défile à Cannes pour réclamer l'égalité salariale entre les femmes et les hommes.

"Varda par Agnès", film introspectif sur son travail

Ces dernières années, Agnès Varda continuait de tourner des documentaires , dont "Visages, Visages", co-réalisé avec l'artiste JR.

Son dernier film intitulée "Varda par Agnès" avait été présenté le mois dernier au Festival du film de Berlin. En présentant cette œuvre, sa dernière, la cinéaste avait indiqué lors d'une longue et émouvante conférence de presse qu'elle "ralentissait" et "se préparait à dire au revoir, à partir".