Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Pêche intensive : le massacre des dauphins continue

Pêche intensive : le massacre des dauphins continue
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Plus de 1.100 dauphins ont été retrouvés morts sur les plages atlantiques françaises depuis le début de l'année. Ce nombre, le plus important depuis quarante ans, vient d'être donné par les scientifiques du CNRS et de l'Université de la Rochelle. Les ONG de défense de la faune marine, comme Sea Shepherd, s'alarment et dénoncent à nouveau les méthodes de pêche intensive.

1.100 dauphins échoués sur le sable, mais cela ne représenterait que 20% de tous les petits cétacés, dauphins communs et marsouins, qui meurent au large et coulent dans l'océan.

Lamya Essemlali : "Le problème, il est dans le fait qu'on autorise des méthodes de pêches qui sont destructrices, qui sont pas du tout sélectives, dans des zones qui sont sensibles, où on a des populations importantes d'espèces protégées. Et on ne met pas les contrôles suffisants, et encore moins des sanctions suffisamment dissuasives pour enrayer le problème. Il y a donc une sorte d'impunité ambiante autour de ce sujet là qui est scandaleuse".

Des dispositifs répulsifs sonores sont en cours de test pour éloigner les dauphins des zones de pêche. Leur efficacité semble pour l'instant vérifiée et le gouvernement français entend développer leur utilisation avec la mise en place avant la fin de l'année d'un plan d'action pour la protection des cétacés.