DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

NBA: Boston déborde Indiana, Golden State rechute

Taille du texte Aa Aa

Boston a signé une victoire importante face à Indiana 114 à 112 grâce à un panier à la dernière seconde de Kyrie Irving vendredi, tandis que Golden State s'est fait surprendre par Minnesota (131-130 a.p.).

L'ambiance au TD Garden de Boston était digne d'un match des play-offs. Et pour cause, les Celtics, en difficultés ces dernières semaines, étaient opposés à l'équipe qu'ils pourraient retrouver au 1er tour de la phase finale à partir de 13 avril.

Irving et ses coéquipiers avaient à coeur de marquer les esprits des Pacers. Mission accomplie, même si cela n'a pas été une formalité.

Dans un match indécis jusqu'au bout, c'est Irving qui a fait la différence en propulsant le ballon dans le panier adverse à 5/10e de seconde de la sirène.

"C'était un match important avec déjà un goût de play-offs, car l'avantage de commencer les play-offs à la maison est en jeu", a reconnu le meneur des Celtics qui a atteint pour la sixième fois le seuil des 30 points (30 pts) sur ses sept dernières sorties.

Grâce à cette victoire, la franchise la plus titrée de l'histoire de la NBA a dépassé son adversaire du jour au classement et occupe la 4e place qui lui donnerait l'avantage de disputer ses deux premiers matches du 1er tour, et l'éventuel match N.7 décisif, dans sa salle.

- Charlotte perd du terrain -

Mais Celtics et Pacers qui ont le même bilan (45 v-31 d), vont encore s'affronter le 5 avril.

Dans la course aux play-offs toujours très indécise à l'Est, Charlotte (10e, 35 v-40 d) a perdu du terrain sur Miami (8e, 37 v-38 d) et Orlando (9e, 37 v-39 d).

Malgré les 24 points de Kemba Walker, les Hornets se sont inclinés 129 à 115 à Los Angeles face aux Lakers de LeBron James (27 pts), éliminés de la course aux play-offs.

A Minneapolis, le double champion en titre Golden State n'est pas parvenu à sortir de sa mauvaise dynamique qui le voit perdre le match qui suit deux victoires depuis un mois maintenant.

Stephen Curry a pourtant marqué 33 points, dont onze tirs primés, et les Warriors ont compté jusqu'à 19 points d'avance.

Mais ils se sont endormis dans le 3e quart-temps en concédant 32 points pour seulement 18 marqués, sous l'impulsion d'Andrew Wiggins (24 pts) et le banc des Timberwolves (49 pts).

C'est une décision controversée des arbitres qui a départagé les deux équipes à la dernière seconde de la prolongation.

Ils ont accordé deux lancers francs à Karl-Anthony Towns pour une faute de Kevin Durant alors que le joueur de Minnesota était sorti du terrain.

- "Des décisions incompréhensibles" -

Peu avant, les arbitres avaient refusé d'accorder un panier à trois points à Durant.

"Il y a des décisions incompréhensibles", a regretté Steve Kerr, l'entraîneur des Warriors.

Golden State se retrouve à nouveau avec le même bilan que Denver (51 v-24).

Les Nuggets se sont imposés 115 à 105 à Oklahoma City grâce aux 27 points de Jamal Murray et 23 points et 16 rebonds de Nikola Jukic.

Le duo Paul George-Russell Westbrook a de son côté marqué 52 points, mais plus que cette défaite, c'est l'épaule droite de George qui inquiéte les supporteurs d'OKC.

"Tout va bien, tant que je ne reçois pas de coup à l'épaule", a-t-il tenté de rassurer.

Son rendement offensif a en tous cas baissé depuis un mois et demi et son équipe affiche depuis mi-février un bilan négatif (7 v-12 d).

Enfin, Utah, qualifié pour les play-offs depuis jeudi, sans jouer, est venu à bout de Washinton 128 à 124 grâce à Donovan Mitchell (37 pts) et à Rudy Gobert (13 pts, 17 rbds).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.