DERNIERE MINUTE

Débat présidentiel inédit en Ukraine : Poroshenko et Zelensky dans un stade

Débat présidentiel inédit en Ukraine : Poroshenko et Zelensky dans un stade
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le message vidéo de Volodymyr Zelensky est passé, l'humoriste et star du petit écran en Ukraine, candidat au second tour de la présidentielle, a invité son adversaire, le président sortant Petro Poroshenko à venir débattre dans le stade de Kiev, et il a accepté. Ce n'est pas conforme aux règles électorales, mais va pour le stade, je t'attends, a répondu, en substance, Poroshenko dans un Tweet.

Autre condition posée par son adversaire, à laquelle il n'a pas encore répondu : passer un examen médical pour prouver qu'il n'est ni alcoolique ni toxicomane.

Jusqu'à présent Volodymyr Zelensky est en tête des sondages. En campagne, il a préféré se produire sur scène avec sa troupe de stand-up et s'est exprimé davantage sur les réseaux sociaux qu'à la télévision et dans les journaux. Mais son programme reste flou :

"Il a été très timide à propos de ses opinions politiques jusqu'à présent, préférant que les électeurs lui expriment leurs désirs plutôt que de leur dire ce qu'il pense. Il a mené une vaste campagne anti-corruption, une campagne anti-Poroshenko. Il nous a dit à quoi il s'opposait, mais jusqu'à présent il n'a pas dit aux électeurs ukrainiens ce qu'il défend", explique Simon Ostrovsky, du Pulitzer Center For Crisis Reporting (organisation de médias d'informations américaine créée en 2006 qui parraine des reportages indépendants sur des problèmes mondiaux que d'autres médias sont moins disposés ou capables de mener seuls) .

Les résultats du premier tour ? "C'est une dure leçon pour moi", a concédé Petro Porochenko qui a tenu à remercier ses électeurs qui ont "soutenu l'orientation vers l'Otan, l'Union européenne et une indépendance définitive vis-à-vis de la Russie".

On sait tout de même que Volodymyr Zelensky est favorable à ce maintien du cap pro-occidental pris par l'Ukraine depuis cinq ans, mais qu'il juge cependant inévitable un dialogue avec la Russie.

_Transcription complète du message de Poroshenko à Zelensky en anglais : _

Volodymyr Oleksandrovych,

I am glad that you, although not very firmly, but still have accepted my invitation to hold the debate. You and I are very different. The main difference is that the arrows of our geopolitical compasses point at absolutely opposite directions of the world. My country is a strong European Ukraine which never, in no circumstances will kneel in front of anyone. Debates are not a show. Election campaign is an event that determines the future of the country and the nation for years and decades to come. It's not a joke. To be President and commander in chief is not a game, it is not about trying to be liked. To be President and commander in chief means to be responsible for people's wellbeing, for the country both inside it and internationally. They hold debates not as a show, not in stadia. Debates are serious discussions about the country's development strategy, about values, about history, about priorities. The country doesn't just elect - it entrusts someone its destiny.

_Debate rules are a part of Presidential elections law. Please do read it. The debate could be organised by Public Television and rebroadcast by all TV channels for tens of millions of people. But if you prefer the stadium, let it be so. I am waiting for you, Volodymyr Oleksandrovych’. (translator’s remark : Oleksandrovych is Zelensky’s patronymic name). _

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.