DERNIERE MINUTE

Ukraine : présidentielle ou combat de boxe ?

Ukraine : présidentielle ou combat de boxe ?
Tous droits réservés
Mikhail Palinchak
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A moins de trois semaines du second tour, la course à la présidentielle ukrainienne prend des allures de grand show. Provocations, déclarations enflammées et même tests anti-drogue.

Si la procédure n'est pour l'instant pas obligatoire pour se présenter à la magistrature suprême, le président sortant s'y est prêté de bonne grâce, comme un pied de nez à son rival Volodymyr Zelensky.

"Je pense qu'il s'agit d'un point nécessaire, a expliqué Petro Porochenko lors d'une conférence de presse. "J'apporterais des changements à la loi et rendrais cette procédure obligatoire, car l'absence de dépendance à l'alcool et à la drogue, chez les candidats et le futur président, est une question de sécurité nationale".

Largement en tête du premier tour avec près de 30% des voix, Volodymyr Zelensky, multiplient depuis quelques jours les sorties tonitruantes. Le comédien, connu pour son rôle de président dans une série ukrainienne, a ainsi proposé d'organiser le débat d'entre deux tours au stade olympique de Kiev, c'est lui aussi qui a eu l'idée de ce test sanguin.

Face à des dizaines de journalistes, Zelensky a fanfaronné."J'ai donné du sang. Mais, grâce à Dieu, il m'en reste encore beaucoup. Mon sang est jeune. Nous verrons dans trois jours quand les résultats détaillés de l'analyse tomberont".

Accusé de n'avoir aucune expérience politique, Zelensky joue la carte de la jeunesse et du renouvellement pour ce second tour, face à un Petro Porochenko élu pour la première fois député en 1998.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.