DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Al-Khalifa réélu à la présidence de l'AFC, en son absence due à un deuil familial

Al-Khalifa réélu à la présidence de l'AFC, en son absence due à un deuil familial
Taille du texte Aa Aa

Le Bahreïni Sheikh Salman bin Ibrahim Al-Khalifa s'est vu logiquement confier un nouveau mandat de quatre ans de président de la Confédération asiatique de football (AFC), lors d'un congrès de l'AFC qui s'est tenu en son absence après le décès de sa mère, samedi au siège de la Confédération à Kuala Lumpur.

"C'est (le décès) évidemment une grande tragédie qu'aucun mot ne peut décrire", a déclaré le président de la Fifa, Gianni Infantino, aux délégués présents à ce congrès, avant de leur demander de se lever et d'observer une minute de silence.

"Je vous invite à vous lever, à avoir une pensée pour Salman, à l'étreindre et à lui dire que vous êtes avec lui", a ajouté M. Infantino.

Le président de la Fifa a ensuite affirmé que l'Asie avait fait preuve de "stabilité" en réélisant Sheikh Salman, qui avait exprimé dans un communiqué ses "profondes excuses" pour son absence.

M. Al-Khalifa est président de l'AFC depuis 2013 et la démission de son prédécesseur, l'homme d'affaires qatari Mohamed bin Hammam, suspendu à vie pour corruption. Il avait été réélu en 2015 pour quatre ans.

Après les retraits des candidatures de l'Emirati Mohammed Khalfan Rumaithi le mois dernier et du qatari Saoud al-Muhannadi la semaine dernière, il a été réélu pour un troisième mandat sans opposition.

Sa réélection fait toujours de lui un vice-président de la Fifa.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.