DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Algérie : dans les rues de Paris "contre le système"

Algérie : dans les rues de Paris "contre le système"
Taille du texte Aa Aa

Pour le septième dimanche consécutif plusieurs milliers d'Algériens ou de Français d'origine algérienne se sont massés place de la République à Paris, unis autour du même message : que tout le système change. La démission du président Abdelaziz Bouteflika ne leur suffit pas. Tous réclament un vrai changement de régime.

Dans le collimateur des manifestants, ceux que l'on surnomme les 3B, trois hommes-clés de l'appareil d'Etat sous Bouteflika, : Tayeb Belaiz, le président du Conseil constitutionnel; Noureddine Bedoui, le Premier ministre; et surtout Abdelkader Bensalah, le président du Conseil de la Nation, la chambre haute du parlement algérien, et probable futur chef de l'Etat par intérim.

Dans son éditorial de dimanche le quotidien algérien El Moudjahid, suggère d'ailleurs d'écarter Bensalah, de la présidence par intérim. Les deux Chambres du Parlement doivent se réunir mardi, pour acter, comme le prévoit la Constitution, sa nomination, à la tête de l'Etat pour un intérim de 90 jours. El Moudjahid, traditionnel vecteur de messages du pouvoir en Algérie, a longtemps soutenu la candidature de Abdelaziz Bouteflika à un 5e mandat mais s'est finalement rangé du côté de l'armée, rendant hommage depuis une semaine au général Ahmed Gaïd Salah, nouvel homme fort d'Algérie.