DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Minsk s'échauffe à l'approche des Jeux européens

Minsk s'échauffe à l'approche des Jeux européens
Taille du texte Aa Aa

La capitale du Belarus Minsk accueillera en juin, des milliers d'athlètes et de spectateurs lors des Jeux européens. Comment la ville se prépare-t-elle en donnant la dernière touche à ses infrastructures de transport et à ses sites sportifs ? Et quelles retombées à long terme attend-elle ? C'est le thème de cette édition de Focus.

Quatre mille athlètes venus de toute l'Europe seront à Minsk en juin prochain pour participer aux Jeux européens, un événement sportif d'ampleur dont la première édition s'était tenue en 2015 en Azerbaïdjan. Et pour l'occasion, la capitale du Belarus s'appuie sur ses acquis.

"Minsk est d'une certaine manière, dans une situation unique : nous n'avons pas eu besoin de dépenser beaucoup dans les infrastructures, pour les sites sportifs, etc.," souligne Anatol Kotau, directeur général adjoint du Comité d'organisation des Jeux européens de Minsk. "Nous devions simplement les rénover et les préparer pour que les compétitions puissent avoir lieu dans la ville toutes en même temps," dit-il.

"Donner le meilleur de moi-même"

Les compétiteurs qui viendront à Minsk tenteront de décrocher des médailles dans 15 disciplines différentes : gymnastique rythmique, lutte, football de plage ou encore basketball.

Parmi les concurrents, la gymnaste Ekaterina Galkina, originaire de Minsk. À 22 ans, elle s'entraîne jusqu'à 9 heures par jour.

"Les Jeux européens pour moi, c'est l'une des compétitions majeures de cette année," explique la jeune femme. "L'an prochain, il y aura les Jeux olympiques ; donc je vois enfin la lumière au bout du tunnel et bien sûr, je vais donner le meilleur de moi-même," assure-t-elle.

Pongiste depuis l'âge de six ans, Alexander Khanin s'entraîne lui aussi très dur pour les Jeux européens. Une compétition qui pourrait être pour lui, synonyme de qualification olympique.

"C'est très important, c'est une très grande compétition," insiste le jeune sportif avant d'ajouter : "C'est seulement la deuxième édition, c'est aussi très spécial pour moi parce que je n'avais pas participé aux premiers Jeux à Bakou : je vais essayer de faire de mon mieux et j'espère que tout sera OK," insiste-t-il.

Flotte de bus électriques

Les Jeux européens attireront non seulement un bataillon d'athlètes, mais aussi une foule d'officiels et de spectateurs.

Pour répondre aux besoins en matière de transport, la ville a développé sa flotte de bus électriques. Des modèles tous construits au Belarus.

"Quand le public viendra pour ces deuxièmes Jeux européens, il pourra avoir accès à plus de 80 bus électriques modernes sur les trajets les plus fréquentés," précise Sergey Chistov, adjoint au design en chef du constructeur de bus Belkommunmash. "Les visiteurs pourront facilement se rendre sur n'importe quel événement sportif et ils verront combien nos bus sont respectueux de l'environnement, silencieux et confortables," affirme-t-il.

Nouvelles technologies

Minsk mise en parallèle sur d'autres innovations comme la réalité virtuelle et l'intelligence artificielle grâce à ses start-up spécialisées dans les nouvelles technologies.

Cette entreprise par exemple qui emploie aujourd'hui un millier de personnes a conçu une application spécifique pour ces Jeux.

"Où sont les sites sportifs ? Quel est le programme des compétitions dans chacun d'eux ? Où peut-on acheter les billets pour les événements ? Toutes ces informations sont disponibles sur l'application," indique Alexander Gvozd, ingénieur qualité chez Synesis Sport. "Il y a aussi des renseignements sur les sites à visiter au Belarus, à Minsk : c'est très intéressant," fait-il remarquer.

Les développeurs ont également élaboré une plateforme numérique qui délivre aux organisateurs des Jeux, toutes sortes d'informations logistiques.

"Le système de gestion des Jeux, c'est je crois, au cœur de l'événement même si le talent des personnes qui l'organisent passe avant," reconnaît Nailya Timerkhan, responsable projet au sein de la même entreprise. "Notre travail vise par exemple à faciliter les procédures d'accréditation, d'hébergement, les arrivées et départs, le transport, la logistique et la gestion des équipements sportifs," dit-elle.

Retombées à long terme

Au-delà de ces Jeux, les autorités veulent s'assurer que cet événement offrira des retombées à long terme au niveau local.

"Nous aurons plus de 8000 jeunes volontaires dont l'énergie et le dynamisme seront visibles pendant ces Jeux et après," fait savoir Anatol Kotau, du Comité d'organisation de ces Jeux. "Si nous dépensons de l'argent, ce n'est pas uniquement pour ces Jeux, nous investissons dans la modernisation des infrastructures de la ville, nous voulons créer une ville plus verte et plus agréable, également pour ses habitants," souligne-t-il.

Le compte à rebours est désormais lancé pour les sportifs engagés.

La gymnaste Ekaterina Galkina compte sur le soutien des siens quand elle entrera dans la Minsk Arena. "Évidemment, j'aurai beaucoup d'amis et mes proches qui seront là : j'espère que cela m'aidera et que beaucoup de gens m'encourageront et je pense que tout sera parfait," lance la jeune gymnaste.

Réponse lors des compétitions... Ces Jeux européens sont programmés du 21 au 30 juin.