Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Minsk lance le compte à rebours des Jeux européens 2019

Minsk lance le compte à rebours des Jeux européens 2019
Taille du texte Aa Aa

Du 21 au 30 juin prochain, Minsk, la capitale du Belarus, accueillera les Jeux européens 2019. Voyons si elle est prête et comment les sportifs et les fédérations européennes envisagent l'événement.

Plus de 4000 compétiteurs venus de 50 pays sont attendus dans les prochaines semaines, aux Jeux européens 2019, l'un des plus grands de ce type en Europe.

Parmi la vingtaine de disciplines représentées à ces Jeux, le beach soccer. Et étonnamment, le Belarus fait partie des cinq meilleures nations dans ce sport. Cela s'explique notamment par l'implication de l'entraîneur espagnol Nicolas Alvarado Caporale qui dirige la sélection biélorusse depuis cinq ans.

"Nous attendons beaucoup de ces Jeux," reconnaît-il. "C'est une opportunité qui ne se présente qu'une fois dans une vie ; donc, les attentes sont fortes et ici, ils ont fait un travail formidable pour que ces Jeux aient lieu," estime-t-il. "C'est un environnement exceptionnel, très sain, très familial, très sportif... Et je crois que c'est bien que tout le monde puisse participer à cet événement," assure le coach.

Compétitions tests

Pour préparer ces Jeux européens, la ville de Minsk a notamment organisé une série de compétitions internationales tests, mais avec de vrais juges et de vraies médailles et devant un vrai public.

Les responsables des fédérations sportives des différents pays européens ont ainsi eu l'occasion de vérifier que le Belarus était prêt pour l'événement.

Tom Thingvold, le représentant de l'Union européenne de gymnastique, nous donne son point de vue : "Les défis pour nous, ce sont toujours le transport et le logement sur lesquels nous n'avons pas de prise," précise-t-il avant d'ajouter : "De ce que nous avons pu voir, je crois que les Biélorusses sont prêts à démarrer les Jeux dès demain, tout a été très bien préparé et je souhaite au Belarus, bonne chance pour ces Jeux."

8000 volontaires

La préparation concerne aussi les volontaires. Ils seront environ 8000 impliqués dans l'organisation de ces Jeux. Ils apporteront leur aide sur les sites sportifs et lors de la cérémonie d'ouverture et bien sûr, ils aiguilleront les délégations étrangères et les touristes.

"Je suis interprète," nous précise Egor, l'un des volontaires biélorusses. "C'est très important pour moi de mettre en pratique mes connaissances en langue ; j'apprends l'anglais, l'allemand et l'espagnol," dit le jeune homme. "De nombreux sportifs européens seront présents, c'est une grande chance pour moi," se félicite-t-il en assurant que sur place, "tout le monde est prêt à organiser ces Jeux."

L'une de ses camarades Ekaterina renchérit : "Je crois que c'est un événement très important à la fois pour les volontaires et pour les citoyens : on espère que ce sera le point de départ pour nous et que par la suite, notre pays sera connu dans le monde entier."

Pas de visa

Les autorités espèrent que des milliers de supporters assisteront à ces Jeux. À l'occasion de l'événement, pendant un mois, les visiteurs étrangers n'auront pas besoin de demander un visa pour entrer au Belarus.

Objectif : favoriser le tourisme. Le secteur pourrait connaître une hausse d'activité de 30% selon certaines prévisions.

Le chemin jusqu'à ces Jeux n'a pas été de tout repos pour le Belarus. Il lui a fallu plusieurs années pour construire des équipements et développer ses infrastructures, mais aussi créer une atmopshère unique à l'approche de ces Jeux.