Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les Palestiniens craignent la fin d'une solution à deux Etats après la victoire de Netanyahu

Les Palestiniens craignent la fin d'une solution à deux Etats après la victoire de Netanyahu
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Si les premiers résultats créditent son parti, le Likoud, d'autant de sièges que la liste Bleu-Blanc de son concurrent de centre-droit Benny Gantz, Benjamin Netanyahu pourrait faire la différence en étant le mieux placé pour former le prochain gouvernement. Il pourrait parvenir à réunir une majorité de droite de 65 députés à la Knesset sur les 120 mandats renouvelés. Premières réactions ce matin et beaucoup d' inquiétudes devant le discours extrêmement controversé de Netanyahu concernant les Palestiniens.

Vers une annexion de la Cisjordanie ?

"La question est de savoir ce que ces partis de droite demandent pour rester dans le gouvernement. Ils pourraient bien exiger des choses telles que l'annexion non seulement des colonies sur la Cisjordanie, mais aussi de la Cisjordanie elle-même. Alors, nous pourrions voir une politique encore plus conflictuelle" selon Bill Meely, correspondant pour la chaîne NBC

Le visage du premier ministre est à la une des journaux ce matin. Certains quotidiens saluent sa victoire, d'autres évoquent ses affaires de corruption ou ses fameuses déclarations sur la Palestine. Quelques jours avant le dépouillement Netanyahu l’affirmait, il annexera les colonies de peuplement juives situées en Cisjordanie occupée, s'il remporte un nouveau mandat. "Je vois une pression croissante pour étendre la loi israélienne de manière plus formelle et pour pouvoir faire des déclarations sur les annexions. Cela commencera probablement par morceaux, pas sur la totalité de la Cisjordanie", explique Dahlia Scheindlin, experte en opinion publique.

Certains médias font état de la participation "historiquement faible" des Arabes israéliens à ces élections. Beaucoup voient la fin d' une solutions à deux Etats pour Israéliens et les Palestiniens comme Saeb Erekat, négociateur en chef palestinien : "Je pense que nous venons d'assister à un vote blanc des Israéliens pour maintenir le statu quo en ce qui concerne les Palestiniens, pour maintenir l'apartheid . Je pense qu’il n’y a que dix-huit sièges sur cent vingt qui soutiennent une solution à deux États pour les lignes de 1967, ce qui signifie que 102 sièges dans la Knesset ne soutiennent pas la solution à deux États suivant le tracé de 1967 ".

S'il est bien désigné par le président Reuven Rivlin, BenJamin Netanyahu deviendra en juillet prochain le Premier ministre avec la plus grande longévité de l'histoire d'Israël. Il dépassera le père fondateur du pays, David Ben Gourion.