Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Notre-Dame : les réactions de solidarité se sont succédé en France et à l'étranger

Instagram/@nicolas_marang via REUTERS
Instagram/@nicolas_marang via REUTERS
Taille du texte Aa Aa

La destruction d'une partie de la Cathédrale Notre-Dame a fait réagir l'ensemble de la classe politique française, et au-delà. Entouré de l’Archevêque de Paris Monseigneur Michel Aupetit et d'une grande partie de son gouvernement, Emmanuel Macron a annoncé hier soir sur le parvis de la Cathédrale : "Nous rebâtirons Notre-Dame".

Le Président français a d'ailleurs repoussé son allocution prévue initialement à 20 heures hier, au cours de laquelle il devait faire des annonces à la suite du Grand débat organisé en réponse à la crise des gilets jaunes. La Maire de Paris, Anne Hidalgo a exprimé son chagrin sur Twitter, face aux ravages des flammes :

Le président de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, et la présidente du Rassemblement National, Marine le Pen ont également exprimé leur compassion, et ont salué le travail des pompiers de Paris.

Le recteur-archiprêtre de Notre-Dame Patrick Chauvet a rappelé que cet incendie est intervenu en pleine semaine sainte. "Seigneur, pourquoi?" demande-t-il avant d'ajouter : "je pense que j'aurai la réponse quand j'arriverai au ciel".

Le maire de Londres, Sadiq Khan a exprimé son chagrin et sa solidarité avec Paris. L'ancienne ministre de la culture française Audrey Azoulay a fait part de son soutien ainsi que celui de l'UNESCO qu'elle préside depuis 2017.

Après un premier message suggérant l'envoi de Canadair pour éteindre l'incendie de la Cathédrale Notre-Dame, le président américain Donald Trump s'est fendu d'un tweet d'une grande simplicité : "Dieu bénisse le peuple français".

Au lendemain de l'incendie qui a été maîtrisé, les réactions continuent.