DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

#MeToo : le nouveau clip d’Angèle “Balance ton quoi” dépasse 5 millions de vues en 3 jours

Extrait du clip "Balance ton quoi".
Extrait du clip "Balance ton quoi".
Taille du texte Aa Aa

Depuis sa sortie, le lundi 15 avril, le nouveau clip d’Angèle “Balance ton quoi” a dépassé les 5 millions de vues sur Youtube. L’artiste belge y affirme clairement son engagement envers les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc de manière humoristique en compagnie de Pierre Niney et Nikita Belluci.

Consentement, harcèlement de rue, harcèlement sexuel au travail, charge mentale... Angèle décortique les thématiques #MeToo et #BalanceTonPorc en jouant l’éducatrice dans son nouveau clip “Balance ton quoi” sorti ce lundi qui a dépassé la barre des 5 millions de vues sur Youtube.

En passant de juge qui condamne le sexisme ambiant à coach féministe dans l’enceinte de la fictionnelle Anti sexism academy, elle incarne un message engagé sous fond humoristique et pop.

La chanteuse belge compositrice de son premier album Brol - certifié triple disque de platine avec plus de 300 000 disques vendues - depuis sa sortie en octobre 2018 - a co-écrit le scénario avec la réalisatrice Charlotte Abramow et Ophélie Secq.

Les bénéfices à la lutte contre les violences faîtes aux femmes

L’apparition de Pierre Niney a été dévoilée trente minutes avant la publication de Balance ton quoi. Angèle donne une leçon sur le consentement à l’ex-acteur de la Comédie Française qui joue l’élève perdu à mi chemin-du clip, le tout sous forme de sketch.

L’ex-actrice pornographique Nikita Bellucci figure également dans la vidéo. Victime d’harcèlement sur les réseaux sociaux, elle fait une brève apparition symbolique sous forme de clin d’oeil littéral.

Les faux uniformes de l’Anti sexism academy portés par les différents figurants et invités sont actuellement disponibles à la vente. Les bénéfices seront entièrement reversés à deux associations: Centre 320 rue Haute en Belgique et la Maison des femmes de Saint-Denis, qui luttent notamment contre les violences faites aux femmes, a confirmé Angèle.