Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les vélos en libre-service investissent Budapest

Les vélos en libre-service investissent Budapest
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Budapest souhaite attirer les amateurs de bicyclettes ! La capitale hongroise a développé un réseau de pistes cyclables, et propose des vélos en libre-service, appelés vélos Bubi. Ces petites machines vertes sont gratuites pendant les 30 premières minutes d'utilisation.

"Le MOL Bubi est un élément important du réseau de transport en commun de Budapest" indique Balazs Both, directeur du marketing de la société de transport en commun de la ville. "Il existe actuellement 128 stations de vélo et plus de 1 500 vélos disponibles" ajoute-t-il.

Crée en 2014, ce réseau qui a coûté 3,3 millions d'euros a obtenu le soutien de l'UE à hauteur de 2,8 millions d'euros. Les vélos en libre-service, très implantés dans des villes telles qu'Amsterdam ou Copenhague, s'invitent donc désormais en Hongrie. Les utilisateurs locaux peuvent payer un abonnement annuel de 60 euros et détacher le vélo de leur station grâce à une carte ou à un simple code.

"Je choisis le vélo que je veux, puis je me dirige vers l’arrière et je tape mon numéro de téléphone, puis il me demande mon code PIN", indique Simon, un usager régulier.

Ces bicyclettes fabriquées en Hongrie ont déjà parcouru plus 5 millions de kilomètres, et ont effectué plus de 2,5 millions de voyages. Les économies d'énergies et de consommation de CO2 sont non négligeables. Et leur couleur verte ne passe pas inaperçue dans la ville.

D'après les autorités municipales, les vélos Bubi servent pour les courts trajets et viennent compléter le réseaux de Budapest qui compte déjà un tramway et un métro.

"Ils parcourent de courtes distances à vélo, et nous essayons de nous développer en conséquence, pour que les stations soient situées plus densément. En moyenne, nous devons compter un demi-kilomètre, 500 mètres, entre deux stations, cela semble optimal au regard des données actuelles. que nous avons" estime Balazs Both.

L'assemblage d'une station Bubi se fait en quelques heures. Les bornes fonctionnent grâce à l'énergie solaire. L'arrivée de ces vélos colorés a également permis une prise de conscience des automobilistes.

"J'ai remarqué que les conducteurs font beaucoup plus attention aux vélos, et il y a de plus en plus de voies dédiées aux bicyclettes" indique Evelin, utilisatrice régulière des bicyclettes.

Alors que la 128ème station vient d'être installée, la ville compte désormais 300 km de voies cyclables.

"Si vous regardez la situation il y a quatre ans, vous pouvez voir le développement, et si cela continue à l'avenir, Budapest deviendra encore plus accessible aux vélos, et donc plus vivable" note Balazs Both, qui estime que sa ville a encore une marge de progression : "on ne peut pas s'attendre à ce que Budapest devienne immédiatement une ville pleine de bicyclettes, comme Amsterdam".