DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections européennes : les candidats ALDE

Elections européennes : les candidats ALDE
Taille du texte Aa Aa

A six mois des élections européennes, une guerre d’affiche opposait l'ancien premier ministre belge Guy Verhofstadt au premier ministre hongrois Viktor Orban. Ce dernier l’accusait de vouloir favoriser une immigration massive vers l’Union européenne. Le politicien belge contre-attaquait en l'accusant de se focaliser sur l’argent européen.

Guy Verhofstadt, le leader du groupe des libéraux au Parlement européen considère que la lutte contre le populisme représente une bataille majeure pour l’avenir.

Verhofstadt veut créer un nouveau mouvement

Lors d’un congrès électoral, il s’est également engagé à détrôner les traditionnelles forces centristes.

« Depuis des décennies, le pouvoir est monopolisé par deux partis : les socialistes d’un côté, les conservateurs de l’autre. Je suis persuadé qu’une chose va changer lors des élections de 2019. Nous allons abandonner ce système politique désuet pour créer un nouveau mouvement ensemble, mes amis » a déclaré Guy Verhofstadt, chef de file des libéraux européens (ALDE).

Parmi les 28 états membres, seulement six ont un gouvernement libéral en place : la Belgique, le Danemark, l’Estonie, le Luxembourg, la Slovénie et les Pays-Bas.

La taille du groupe pourrait changer si les négociations en cours, avec le parti En Marche du président français Emmanuel Macron, aboutissent à la création d’une nouvelle famille politique progressiste, après les élections.

En tant que chef de l’axe franco-allemand qui "dynamise" les efforts d’intégration, il est demandé à Emmanuel Macron de lancer un "renouveau européen", en particulier pour faire face aux menaces populistes.

Pour Emmanuel Macron, président français et chef de groupe LREM, « La force du peuple européen, c'est d'être plusieurs peuples. Quand la peur revient, quand l’inquiétude à l'égard du monde est là, le doute s’installe dans notre démocratie, la colère repart et avec elle, les vieilles haines, les pires haines».

Macron s’oppose totalement aux candidats de l’ALDE les considérant comme une prérogative du Conseil européen.

Le parti ALDE a présenté son équipe pour les élections européennes. Elle compte sept noms : cinq femmes et deux hommes dont Guy Verhofstadt.

Margrethe Vestager, principale candidate à la présidence de la Commission

Margrethe Vestager est considérée comme la principale candidate libérale pour diriger la Commission européenne, où elle détient actuellement le portefeuille de la concurrence.

"Nous proposons des solutions concrètes et des normes ambitieuses pour protéger nos frontières, notre planète et notre liberté. Nous avons la responsabilité de garantir une Europe durable et inclusive, où nous nous sentons en sécurité" , expliqueMargrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence et l’une des principale candidate du groupe ALDE.

Les accords commerciaux équitables et durables sont au cœur des préoccupations libérales, notamment en termes de normes environnementales et de normes de travail.

Le parti veut sécuriser les frontières et les ouvrir aux migrations; des migrations considérées comme un moteur pour une Europe multiculturelle.

Même après le Brexit, les libéraux veulent non seulement plus d'intégration en Europe, mais ils défendent également un futur élargissement à de nouveaux membres.