Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Huit pays de l'UE réclament une stratégie ambitieuse sur le climat

Huit pays de l'UE réclament une stratégie ambitieuse sur le climat
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Huit pays de l'Union Européenne réclament une stratégie plus ambitieuse sur le changement climatique.

Ils sont huit pays à vouloir engager l’Union européenne (UE) dans une stratégie plus ambitieuse pour le climat. Selon la BBC la France, l’Espagne, les Pays-Bas, la Suède, le Danemark, la Belgique, le Portugal et le Luxembourg ont signé une déclaration commune plaidant pour qu’au moins 25% des dépenses de l’UE soient utilisées pour des « projets visant à lutter contre le changement climatique ».

Le président Emmanuel Macron et le premier ministre néerlandais Mark Rutte ont déclaré dans la semaine qu'ils formaient une coalition derrière des idées communes notamment celle d'un objectif zéro carbone. Les deux hommes ont aussi réaffirmé leur volonté pour l'UE d'avoir des émissions de gaz à effet de serres nulles d'ici 2050.

À l'heure actuelle, les Etats membres sont tenus de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 20 % par rapport à leur niveau de 1990 d'ici 2020. L'objectif étant de les réduire à 40 % d'ici 2030.

Mais plusieurs pays s'opposent au renforcement des engagements actuels, qui se sont avérés difficiles à respecter deux ans seulement après la signature de l'accord climatique de Paris. Le géant politique et économique allemand en fait partie, craignant que de nouvelles mesures ne nuisent à son industrie. La Pologne, qui dépend toujours du charbon pour son électricité, y est également réfractaire.

Cependant, la France, les Pays-Bas, la Belgique, le Danemark, le Luxembourg, le Portugal, l'Espagne mais aussi la Suède affirment tous que leurs citoyens sont clairement préoccupés, comme en témoigne la récente mobilisation des jeunes européens, avec une vague de marches organisées à travers le continent.

La publication de cette déclaration commune est stratégique dans la mesure où un important sommet européen doit avoir lieu jeudi 9 mai en Roumanie, à Sibiu. Bruxelles et les Etats membres doivent y repenser leur stratégie pour les cinq ans à venir, alors que les élections du 26 mai approchent et que la bataille pour les postes-clefs va arriver.