Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le lapin de Jeff Koons bat le record de vente pour un artiste vivant

Jeff Koons avait exposé "The Rabbit" au château de Versailles
Jeff Koons avait exposé "The Rabbit" au château de Versailles -
Tous droits réservés
Reuters / Rosalba O'Brien - Reuters / Rosalba O'Brien
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ce matin, un peu avant 2 heures, un lapin s'est vendu plus de 91,075 millions de dollars (81,27 millions d'euros) dans la salle d'enchères de la maison Christie's à New York. Un record pour un artiste encore vivant : en l'occurrence il s'agit de Jeff Koons, le très célèbre plasticien américain.

Ce moulage en acier représente un lapin gonflable, sobrement intitulé "The Rabbit". Il est le second d'une série de trois sculptures datant de 1986. C'est l'une des oeuvres les plus connues de l'artiste.

Avec cette vente, Jeff Koons récupère le record qui lui avait été soufflé par le britannique David Hockney. En novembre dernier, toujours via la maison Christie's, "Le Portrait d'un Artiste (Piscine avec Deux Personnages)" partait pour 90,3 millions de dollars. Mais au marteau, les deux oeuvres sont encore à égalité, à 80 millions de dollars chacune. "The Rabbit" surpasse le tableau de 1972 grâce aux commissions et aux frais qui s'ajoutent dans les bureaux, après la séquence dans la salle d'enchères.

L'acheteur était dans la salle

Fait rarissime dans la vente de cette nuit : l'acheteur était dans la salle. Il a refusé, en revanche, de dévoiler son identité.

"The Rabbit" a bousculé les conventions artistiques à sa sortie. Il est considéré par certains comme la sculpture la plus importante de la seconde moitié du XXe siècle. Haut de 104 cm, il est issu de la collection de S.I. Newhouse, ancien patron du groupe de presse Condé Nast (décédé en 2017), qui comprend les magazines Vanity Fair, Vogue et The New Yorker.