DERNIERE MINUTE

La carrière d'Alain Delon honorée à Cannes, l'acteur en larmes

La carrière d'Alain Delon honorée à Cannes, l'acteur en larmes
Tous droits réservés
REUTERS/Stephane Mahe
Taille du texte Aa Aa

Le festival de Cannes et Alain Delon enfin réconciliés. A 83 ans, Alain Delon a reçu la palme d'or d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. Cette palme lui a été remise par sa fille et actrice Anouchka, moment émouvant.... Tout au long de sa carrière, Alain Delon s'était retrouvé 7 fois en compétition mais n'avait jamais reçu de récompense.

REUTERS/Stephane Mahe
"Quand j'ai commencé ce métier, on m'a dit : il y a une chose de difficile, qui n'était pas difficile , c'est faire le métier que tu veux faire. Ce qui est très difficile, c'est de durer. Et j'ai duré. J'ai duré 62 ans. Et maintenant je sais que ce qui est difficile, c'est de partir. Parce que je vais partir. Mais je ne partirai pas sans vous le dire et vous remercier.

Parce que j'ai fait mon métier toute ma vie, du mieux que je pouvais. Ce soir cette projection m'a bouleversé. Mais j'ai fait un métier que j'ai choisi, dirigé par les plus grands les meilleurs, et paraît-il, paraît-il... je suis une star. Mais si je suis une star, et c'est pour cela que je veux vous remercier, c'est au public que je le dois et à personne d'autre."
Alain Delon
acteur français

S'il a accepté de recevoir cette Palme d'honneur, Alain Delon a toujours entretenu des relations mouvementées avec le Festival de Cannes.

Il était venu pour la dernière fois sur la Croisette en 2013 pour la projection d'une copie restaurée de "Plein Soleil" de René Clément, après avoir présenté en 2010 une version restaurée du "Guépard".

Mais avant cela, le comédien au caractère ombrageux avait boudé pendant dix ans le Festival, vexé de ne pas avoir été invité aux célébrations du 50e anniversaire en 1997.

Alain Delon est venu en compétition à Cannes pour la première fois en 1961 pour "Quelle joie de vivre" de René Clément, puis pour "L'Eclipse" de Michelangelo Antonioni en 1962, Prix du jury, et "Le Guépard" de Luchino Visconti, Palme d'or 1963.

Mais en 1976, "Monsieur Klein" de Joseph Losey avait été froidement accueilli, provoquant une première fâcherie.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.