Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: fonctions élargies pour Travers au Racing 92, épaulé par Doussy et Prendergast

Top 14: fonctions élargies pour Travers au Racing 92, épaulé par Doussy et Prendergast
Taille du texte Aa Aa

L'actuel comanager du Racing 92 Laurent Travers deviendra la saison prochaine "directeur général en charge du rugby" du club francilien jusqu'en 2023, et sera épaulé par deux nouveaux adjoints, Philippe Doussy, actuellement dans l'encadrement du XV de France, et Mike Prendergast (Stade Français), a annoncé le club mercredi.

Cette réorganisation du staff fait suite au départ de Laurent Labit, actuel comanager avec Travers, pour entraîner les arrières du XV de France après la Coupe du monde (20 septembre-2 novembre) et jusqu'en 2023.

"On va pouvoir maintenant se consacrer à l'essentiel, le match d'Agen (samedi, lors de la dernière journée du Top 14) et préparer la saison prochaine. Il était important que les joueurs sachent de quoi sera faite la saison prochaine" a commenté Travers lors du point presse avant le déplacement à Agen, où le Racing visera la qualification pour la phase finale et un barrage à domicile (31 mai ou 1er juin).

Après quatorze ans en commun avec Labit, à Montauban, Castres puis au Racing, Travers sera donc seul aux commandes de l'équipe francilienne. Il "élargit ses missions à l’ensemble des équipes du Racing" et voit son contrat prolongé de deux ans, jusqu'en 2023, précise le club.

Il sera épaulé par deux nouvelles têtes: Doussy aura en charge le jeu au pied et les "skills" (technique individuelle) et Prendergast "le jeu d'attaque et les trois-quarts", secteur auparavant dévolu à Labit.

- Pas de Coupe du monde pour Doussy -

Doussy quitte ainsi l'encadrement des Bleus, dont il était le spécialiste du jeu au pied, et ne participera donc pas à la Coupe du monde. "Il sera là à la reprise, en début de saison" a expliqué Travers, satisfait de la venue de celui qui venait faire travailler les internationaux du Racing: "On le connaissait avec nous, les joueurs le connaissaient. Il a failli aller dans un autre club, il a choisi le Racing, on est très heureux."

Prendergast, qui ne sera resté qu'une saison au Stade Français, était lui en concurrence avec l'Argentin Gonzalo Quesada, actuellement dans le staff de la sélection argentine et à la tête des Jaguares, la province nationale de Super Rugby. Ancien entraîneur du club (2011-2013), Quesada a ensuite été champion de France (2015) à la tête du... Stade Français.

"Ce qu'il m'a exposé par rapport aux systèmes offensifs et et à l'attente correspondait à mes attentes. Gonzalo correspondait aussi à mes attentes. C'était Gonzalo ou Mike, et c'est Mike qui l'a emporté" a déclaré Travers.*

Ils se sont engagés jusqu'en 2023 et rejoignent un staff également composé de l'ancien pilier australo-argentin Patricio Noriega, dont les prérogatives, cantonnées au secteur de la mêlée, ont été étendues au jeu d'avants, et de l'ancien N.8 du club et des All Blacks Chris Masoe, qui demeure en charge de la défense.

L'ancien international néo-zélandais Casey Laulala, qui s'occupait des "skills", n'a lui pas été conservé par le club, où il avait terminé sa carrière de joueur fin 2017.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.