PUBLICITÉ

Basket: l'Asvel souffre mais s'en sort, Dijon se balade

Basket: l'Asvel souffre mais s'en sort, Dijon se balade
Tous droits réservés 
Par AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2024 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.

Villeurbanne, premier de la saison régulière, a éprouvé de grosses difficultés pour se défaire du Mans, lors du match 1 des quarts de finale du Championnat de France de basket, alors que Dijon s'est offert une balade de santé contre Strasbourg, samedi soir.

Deux semaines après la finale de la Coupe de France remportée par les hommes de Zvezdan Mitrovic, l'Asvel et le MSB, champion de France en titre, avaient à nouveau rendez-vous, cette fois en play-offs du championnat, et le scénario a été presque identique à la rencontre disputée à Paris-Bercy sous les yeux du président de Villeurbanne, Tony Parker.

Les Manceaux, qui ont raté leur phase aller et ont sauvé la place en play-offs sur la fin de la saison régulière, ont dominé les débats en première période, sans toutefois prendre l'avance qu'ils s'étaient construite quatorze jours plus tôt.

L'Asvel a compté six points de retard au début du 3e quart-temps (42-36, 21e) et cinq avant les quinze dernières minutes (52-47), mais a accéléré pour prendre les commandes à l'entame du dernier quart-temps.

Avec respectivement 17 et 15 points, le pivot croate Miro Bilan et l'ailier fort américain Adreian Payne ont terminé la rencontre meilleurs marqueurs de leur équipe, pour une victoire logique 73 à 67.

La fête a été totale à l'Astroballe, puisque le public rhodanien a célébré ses basketteuses de Lyon Asvel, sacrées pour la première fois championnes de France, un peu plus de deux ans après le rachat du club par Tony Parker.

Dans l'autre quart d'Elite disputé samedi soir, les Dijonnais à domicile n'ont pas eu les mêmes soucis que l'Asvel, et ont corrigé Strasbourg 94 à 62, emmenés par leur MVP de la saison régulière, David Holston, meilleur marqueur de la JDA (15 points).

Six joueurs bourguignons ont passé la barre des dix points, une profondeur de banc qui sera primordiale pour espérer aller loin dans ces play-offs menés sur un rythme effréné.

Dimanche soir, Nanterre dans le Palais des sports de Pau face à l'Elan béarnais, et Monaco à Limoges dans la salle de Beaublanc, peuvent déjà assurer leur présence dans le dernier carré en cas de victoire à l'extérieur.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Jeux Olympiques de Paris mettent les petits plats dans les grands !

Judo : Riner sacré pour la huitième fois à Paris, Romane Dicko également en or

Clarisse Agbégnénou décroche sa septième victoire au Grand Chelem de Paris