DERNIERE MINUTE

Disney s'engage pour l'avortement en menaçant de ne plus filmer en Géorgie, un Etat anti-avortement

Disney s'engage pour l'avortement en menaçant de ne plus filmer en Géorgie, un Etat anti-avortement
Tous droits réservés
رویترز
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Aux Etats-Unis, l'Etat de Géorgie a déposé un projet de loi sur l'avortement, aux conséquences inédites. Le gouverneur de l'Etat veut interdire l'avortement au delà de six semaines, si le médecin entend un rythme cardiaque. A six semaines, beaucoup de femmes ignorent encore leur grossesse, ce qui dans les faits les empêchera d'avorter si elles le désirent.

Le projet de loi fait polémique, jusque dans l'univers du cinéma. Disney a décidé de suspendre ses tournages dans la région, explications de son PDG, Bob Iger :

"si cela se transforme en loi, ce sera très difficile de tourner là-bas, je doute même que nous le ferons. Beaucoup de nos salariés ne voudront pas y travailler et nous devrons en tenir compte. Selon certaines hypothèses la loi pourrait être promulguée un peu après le début de l'année. Je pense que la loi risque également d'être contestée devant les tribunaux et que ça pourrait la retarder. Nous faisons preuve de prudence, mais si le projet de loi aboutit, je ne vois pas comment il sera possible de continuer à filmer là-bas. "

"Nous sommes appelés à être forts et courageux et nous ne reviendrons pas en arrière maintenant, maintient le gouverneur de la Géorgie Brian Kemp. Nous continuerons toujours à nous battre pour la vie."

De nombreux films de la firme ont été tournés en Géorgie. Comme "Black Panther" ou l'un des "Avengers". Sans les super héros de Disney, ce sera un coup dur pour l'économie et l'emploi dans la région,

L’État américain propose un crédit d’impôt qui a attiré de nombreux films et productions télévisées. En 2018, l’industrie du cinéma a généré plus de 92 000 emplois en Géorgie, et quelque 455 productions y ont été tournées .

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.