Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etats-Unis : quand les clandestins empruntent des chemins toujours plus dangereux

Etats-Unis : quand les clandestins empruntent des chemins toujours plus dangereux
Tous droits réservés
Reuters/Lucy Nicholson
Taille du texte Aa Aa

Des images de centaines de migrants forçant la frontière au Texas... C'est la goutte d'eau qui a fait perdre patience à Donald Trump et l'a donc poussé à annoncer la mise en place de droits de douanes sur les biens mexicains.

Composé de familles, de 39 adultes et de 63 mineurs non accompagnés, ce groupe de migrants a été interpellé mercredi. Selon les autorités américaines, depuis le 1 er octobre, 530 000 personnes ont été appréhendés ou recensés aux postes-frontières avec le Mexique.

Alors que Trump sévit, ces images en tête, que les contrôles se renforcent en Amérique centrale, les clandestins sont poussés à prendre d'autres routes toujours plus dangereuses, longues et difficiles pour atteindre leur eldorado... Témoignages :

"Parfois nous n'avions plus d'eau, plus de nourriture, on se perdait, on était désespéré, en pleurs. "

"Il y a des gens qui ne réussissent pas à terminer ce voyage, leurs forces les abandonnent, ils s'allongent sous un arbre et y restent."

"On fait un sacrifice énorme pour aller aux Etats-unis, et en 20 minutes, des criminels peuvent y mettre un terme, violer ta femme sous tes yeux, et t'achever."

Ces migrants qui témoignent sont cubains, mais d'autres viennent d'Haïti, d'Asie, d'Afrique... La jungle qu'ils traversent au Panama est la plus dangereuse au monde.