EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Immigration clandestine : Donald Trump sanctionne le Mexique

Immigration clandestine : Donald Trump sanctionne le Mexique
Tous droits réservés 
Par Sandrine Delorme avec AFP, Reuters
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Etats-Unis vont imposer des droits de douane sur les biens mexicains à hauteur de 5 % et à compter du 10 juin. Mexico juge cette décision désastreuse.

PUBLICITÉ

Les Etats-Unis mettent la pression sur le Mexique. Face à l'afflux de clandestins et à ce qu'il considère comme du laxisme de la part de Mexico, Donald Trump a dégainé son arme favorite : des droits de douanes. Ils seront mis en place "à compter du 10 juin et à hauteur de 5 % et augmenteront progressivement tant que le problème de l'immigration n'est pas résolu".

Une décision qualifiée de désastreuse par le gouvernement mexicain qui appelle le président des Etats-Unis au dialogue.

Paradoxalement, les Etats-unis ont lancé le processus de ratification du nouvel accord de libre-échange avec le Mexique et le Canada ce même jour... D'après le Washington Post, plusieurs membres de l'administration Trump sont opposés à la mise en place de ces droits de douanes car ils craignent que cela ne bloque le nouveau traité commercial entre les 3 pays américains.

Mais Donald Trump n'a pas entendu ces craintes. Quelques heures auparavant, il avait annoncé qu'un groupe de plus d'un millier de clandestins avait été arrêté à la frontière mexicaine au niveau d'El Paso, au Texas. Selon la police des frontières, 530 000 personnes ont été appréhendés ou recensés aux postes frontières avec le Mexique depuis le 1er octobre. Intolérable pour celui qui ne peut bâtir comme il l'entend le mur promis à ses électeurs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Droits de douane : face aux menaces de Trump, Mexico joue l'apaisement

Le choix du colistier de Trump est-il synonyme d'ennuis pour l'Europe ?

Trump choisit le sénateur J.D. Vance de l'Ohio comme colistier du Parti républicain